Association - SFEPM

Naissance du collectif Cap Loup

Cap loup, le collectif des associations pour la protection du loup en France est né

Qu’est-ce que CAP Loup ?

Créé en 2014, CAP Loup est un ensemble d’associations de protection de la nature rassemblées autour d’un objectif commun : la protection du loup en France.

Qui est Cap-loup?

CAP Loup regroupe notamment les

Rétrospective 2013 : une année « loup » mouvementée

Article paru dans « Mammifères sauvages » n°67 (mars 2014), le bulletin de la Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM)

2013 était la première année du troisième plan national d’action (PNA) sur le loup. Un plan globalement désapprouvé par la SFEPM ainsi que par l’essentiel des associations de protection de la nature.

Comme les années précé

L'écologie selon le gouvernement Hollande: le retour des battues aux loups du 19ème siècle!

Communiqué de Presse ASPAS, FERUS, LPO, SFEPM, WWF, FNE Le ministère de l’Environnement dans les secteurs concernés par des arrêtés de « tir de prélèvement », sans aucun encadrement officiel. Y a-t-il encore un ministère de l’écologie en France ? L’autorisation des battues aux loups est une régression d’un siècle et un coup de poignard dans le dos de la protection

Lettre ouverte au Préfet des Alpes-Maritimes suite au « tir de prélèvement » d’une louve à Duranus

Communiqué des associations ci-dessous

Monsieur le Préfet,

Nous réitérons la demande d'information que nous vous avions faite par courrier recommandé avec accusé de réception du 24/06/13, demande restée sans réponse à ce jour. Nous avons appris de source sûre que la louve prélevée le 18/06/13 sur la commune de Duranus (06) par les agents de l'ONCFS suite à l'arrêté préfectoral du 31/05/

Réactions des associations au tir d'une louve à Duranus

Encore un loup tué pour rien par l’Etat français

Communiqué de presse ASPAS, FERUS, LPO PACA, SFEPM Une louve a été tuée le 18/06/2013 sur la commune de Duranus (06), au cours d’une opération de « tir de prélèvement » ordonnée par le préfet des Alpes-MaritimesSelon la préfecture dans son arrêté du 31 mai, le tir a été ordonné « pour la protection des troupeaux domestiques