Acteur - TERRASSE Jean-François

Qui doit être exposé à l'opprobre populaire : le vautour qui fait son travail ou le pseudo éleveur ? Eloge des vautours (3)

par Gérard Bozzolo

Les bruits qui entourent la déviance comportementale des vautours dans les Pyrénées, style loups du Gévaudan, sont porteurs pour les feuilles de choux locales qui traquent le sensationnel. Ces excellentes mises au point de et de ) devraient contrecarrer la désinformation, même si les observations lointaines (tourisme visuel…) peuvent prendre des apparences trompeuses

Fabrice Nicolino : Eloge des vautours (2)

Vautours d’ici, d’ailleurs et d’autre part

Par C’est une pièce, il me semble qu’elle contient cinq actes, mais vérifions ensemble.

Le premier acte se passe durant l’été. Dans mon vallon à moi, comme j’ai déjà pu , les vautours fauves et parfois moines viennent manger ce qui est mort. Ils évitent ainsi, non seulemen

Jean-François Terrasse : Eloge des vautours (1)

Jean-François Terrasse président de la mission Rapaces de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) fait l'éloge des vautours dans le journal Libération

A l’initiative d’associations du monde entier, notamment des Etats-Unis, la date du 4 septembre a été déclarée «Journée mondiale des vautours». Il se trouve que, cet été, Chantal Jouanno, secrétaire d

La politique pastorale des associations dans les Pyrénées occidentales

par Stéphan Carbonnaux, Extrait du "" commandé par FERUS.

De la révolution à la désillusion

Dominique Boyer nous raconte que le berger ou le paysan de Lescun des années 1970 qui avait rencontré l’ours de près redescendait de la montagne les «cheveux hérissés,

Chronique des mesures de protections de l'ours dans les Pyrénées (de 1915 à 2008)

Chronique des mesures de protections de l'ours dans les Pyrénées

par Stéphan Carbonnaux, Extrait du "" commandé par FERUS.

La plus grande histoire

La volonté de protection de l’ours est très moderne. Si on peut la dater aux cinquante dernières

La position des associations de protection de la nature et des gestionnaires d’espaces naturels en matière de biodiversité

Le pastoralisme extensif est fréquemment défendu comme une grande source de biodiversité face aux ravages de l’élevage industriel et de l’agriculture intensive, par de nombreuses associations de protection de la nature et/ou de gestion de la nature, tels les conservatoires des sites. Ces derniers élèvent d’ailleurs très souvent des animaux domestiques (moutons et vaches surtout) qui pâturent les espaces ainsi gérés. Notons

Quand la nature reprend ses droits

Il serait temps de raison garder et de se tourner vers les pays qui ont su conserver une vaste nature, puis de consulter des études sérieuses menées sur des grands milieux naturels.

Signalons tout d’abord que si notre préférence va aux vastes étendues sauvages, peu ou pas marquées par l’homme, nous apprécions beaucoup les territoires où une belle nature sauvage se mêle à des milieux entretenus par l’homme et ses ani

La crise extraordinaire des vautours en Inde : le Diclofénac

En l’espace de dix ans, de 1994 à 2004, le monde a assisté à la diminution catastrophique de 97% des populations du vautour indien (Gyps indicus), du vautour à long bec (Gyps tenuirostris) et du vautour changoun (Gyps bengalensis), si bien que ces espèce endémiques d’Asie du Sud-Est ont été inscrites par l’UICN dans la catégorie "En danger critique d’extinction" dans la «Liste rouge de l’UICN», qui est la plus haut

Paul Géroudet, Augustin Bonrepaux, l'ours, le gypaète et les réintroductions. Cherchez l'erreur

Paul Géroudet

Paul Géroudet est un ornithologue suisse de langue française, né en 1921 et décédé à Genève le 23 novembre 2006 des suites d’une double-pneumonie à l’âge de 89 ans. Paul Géroudet fut le plus grand ornithologue du monde francophone du XXe siècle.

La passion de Paul Géroudet pour la protection de la nature date de son adolescence. Il s’inscrit alors