Acteur - VIGNE Frédéric

Frédéric Vigne expose à New-York

Exposition des photos de Frédéric Vigne sur Broadway à partir du 29 octobre

Frédéric Vigne : Cette exposition de photos a pour thême central la disparition, plus ou moins accélérée selon les pays, d'une figure traditionnelle de notre civilisation: le berger. Je n'ai pas dit l'éleveur de bétail (et, en Europe de l'Ouest, de subventions), le propriétaire terrien, le syn

Des bisons en Ariège ?

J'ai fait un rêve...

par Frédéric VigneNon, je ne me prends pas pour Martin Luther King; ce serait à la fois présomptueux et mensonger de ma part. Ceci étant, je m'autorise moi aussi à pratiquer le rêve éveillé. Cette discipline paradoxale, en fait, combine les audaces du rêve et la prise en compte du monde dans lequel je vis. Elle combine l'espérance sans laquel

Dans mon jardin à la francaise

par Frédéric VigneDans mon jardin à la Francaise, tout a une très belle ordonnance. Les perspectives sont plus vraies que nature et les essences qui poussent offrent ce qui se fait de mieux en matière de paysage ouvert.Les oiseaux sont conviés à chanter, car il y a des oiseaux dans ma Nature.Il y a des collines -une, en fait- dans le lointain, et de part et d'autre d'une immense statue qui rappelle l

Cette exception dont on est si fiers

par Frédéric Vigne

Je me promenais il y a moins de trois semaines au bord du Grand Canyon, en Arizona. Une trop courte visite ou l'émerveillement de la découverte s'est vite trouvé mêlé à ma frustration de ne pas l'explorer mieux. Je veux dire avec un sac à dos et des godillots, parce que pour moi, la Nature, ça se marche. Mais bon, je ne vais pas cracher dans la soupe.Quelle ne fut pas mon

Battues au loup : No pasaran !

Lettre ouverte à Christian Pichoud et Bertrand Galtier président et directeur du Parc National des Ecrins

par Frédéric Vigne

Bonjour,

J'ai toujours eu tendance à considérer l'élevage ovin comme une part intégrante de la vie montagnarde, étant moi-même issu d'une famille d'éleveurs transhumants, deux générations en amont

M. le Maudit

Nous nous reverrons, et ce jour-là, nous serons à égalité.

C’est une histoire sans fin mais qui pourtant s’achèvera sans doute bientôt; une histoire que l’on veut en couleurs mais a qui le noir et blanc irait si bien, comme dans ce vieux film de Fritz Lang a qui j’ai emprunté le titre. Une histoire sans nuances, sans pitié et sans pardon.Je suis le Maudit, l’ennemi public, l’éternel é

Néologismes et symbolique

par Frédéric Vigne

Le 14 Juillet arrive à grands pas. Et la force des symboles, par-delà l'arc en ciel temporel, est telle que l'on en oublierait presque que la Bastille ne renfermait plus guère qu'une poignée de gardiens et encore moins de prisonniers le 14 juillet 1789. Nul ne l'a prise, elle s'est donnée. Mais la période qui est la nôtre est elle aussi riche en faits générateurs de symbole

Casse-couilles

Loi sur la biodiversité : CPNT dénonce les amendements liberticides de la gauche écologiste orchidoclaste !

Communiqué CPNT Du bien-être animal au mal-être humain, il n’y a qu’un pas que viennent de franchir allègrement plusieurs députés lors de l’examen du projet de loi sur la biodiversité. Ainsi, sous l’initiative de certains députés animalistes et mi

Quelques habitués de la Buvette des Alpages

Consultation par l'Etat sur les arrêtés "loups". La Buvette vous présente une sélection (subjective) des avis les plus intéressants.

Christian Bacqué : La cohabitation est nécessaire La présence du loup, comme de tous les grands prédateurs, est essentielle à l’intégrité de la pyramide trophique du cycle du vivant, de la matière et de l’énergie qui caractér

L’année prochaine, si tout va bien *

par Nous arrivons aux fêtes de Noël, les cadeaux, le shopping , les retrouvailles en famille, le sapin, le caprice des enfants trop gâtés, l'humour foireux du beau-frère, la vie, quoi!Les moutons sont redescendus des estives, donc s'il en crève désormais, il sera difficile d'imputer ça au loup où à l'ours. Mais comme nos éleveurs grassement subventionnés nous disent eux-mêmes que perdre un mouton c'est

L'Ariège arriérée, deuxième partie: la réponse de Fréderic Vigne

par Pour avoir vécu (vécu, du 1er janvier au 31 décembre) pendant quelques années en Ariège et y avoir pas mal parcouru les montagnes, je dois dire que les cris de vierge effarouchée des éleveurs -ou de ceux qui prétendent parler en leur nom, mais après tout on n'a que les représentants qu'on mérite- me font toujours rire.

Les moutons divaguent sans berger ni chien 80% du temps. Par contre, en

Communiqué de l'armée libre du Moutonistan

par

Depuis bien trop longtemps, nous avons toléré sur nos terres sacrées la présence d’impies, d’hérétiques, d’Adorateurs de La Bête qui dévient ou tentent de dévier nos frères de la seule Vraie Voie, la Voie des Purs.Cette période est révolue, et nous allons purger nos estives, laver nos montagnes de cette souillure infâme, éradiquer cette vermine.Le Tout-Puissant nous est témoin que La Bête

A quoi servons nous ?

par Ce qui vient de se passer sur l'Estive du Pouilh(*) est intéressant et révélateur à plus d'un titre. Il nous en dit long sur une réalité qui n'est que l'histoire constante d'un éternel mensonge, d' un perpétuel jeu de dupes et d' un répétitif et lancinant scénario où les acteurs, tout comme le script, sont inchangés depuis des lustres.Etant en Ariège, on ne peut certes pas s'attendre à de la nouvea

Sécession

Par

Radicalité

J'ai toujours cru, et je le crois encore, que l'on peut être relativement flexible sur les modalités d'application d'un principe, pour peu que l'on reste inflexible sur le principe lui-même.

Pour faire simple, j'ai toujours défendu la concertation et la discussion - un peu trop au goût de certains - avec les diff

Un si bel automne

par

C’est la première réflexion que je me suis faite ce matin en quittant ma tanière, cachée dans une combe profonde, protégée par une sorte de chaos rocheux au milieu duquel sont venues s’insinuer quelques broussailles. Il fait encore très doux alors que novembre approche, un vent tiède fait danser les feuillages qui flamboient sous la lumière du Soleil, et seuls quelques nuages s’effilochent dans un ciel

De la régulation de ce qu’on ne devrait pas réguler

Présentation de la Buvette

"Peut-on tolérer quelque part des animaux sauvages qui font ce qu'ils veulent, qui vont où ils veulent? Au lieu d'être soumis à notre volonté? La réponse est : NON. Sans équivoque. Partout ! "On ne va quand même pas laisser ça comme ça!" (...)

"Les diplodocus ont disparu, et dans la région, on les regrette pas spécialement". Voilà en substance ce que d

Quand partiront les hirondelles

par

J'aime le mois d'août finissant, les tiges des gentianes qui sèchent sur les estives, les myrtilles qui se ratatinent, les colchiques qui vont éclore, et plus bas les mûres qui deviennent un peu mollassonnes. On entend toujours les sonnailles et le milan noir tournoie encore pour quelques semaines. Les boules de foin sont encore dans les champs, très souvent, et les randonneurs arpentent l