Acteur - WAUQUIEZ Laurent

L'émotion doit-elle conduire le monde?

A propos du Loup

par Fabrice Nicolino

C’est le délire. Je l’avais prévu, mais j’en reste cloué sur place, et bientôt sur la porte de grange de tous les tueurs de France et de Navarre. Notre pays se rejoue une scène déjà maintes et maintes fois montée : la mort du Loup. Tel maire de la Meuse offre 2 000 euros pour la capture d’un loup. Telle FDSEA - l

Laurent Wauquiez: "On n'acceptera pas que les bobos parisiens nous expliquent comment on doit vivre chez nous!"

Droit européen: exception française

Moritz Klose (Association Nabu) : "En Allemagne, aucun loup ne peut être prélevé, l'espèce étant strictement protégée." Pour ce responsable de l'association NABU, la plus importante association de protection de la nature en Allemagne qui fédère plus de 1500 groupes locaux : "C'est interdit par le droit européen ! Comment les autorités

Qui te rend si hardi de troubler ma Haute-Loire?

Le Front national soutient les éleveurs sur le dossier du loup

Pierre Cheynet, secrétaire départemental du Front national en Haute-Loire soutient les éleveurs dans leur lutte contre le loup.Après les attaques de troupeaux survenues les 12 et 13 octobre derniers (NDLB: 3 brebis tuées), « le Front National de Haute-Loire apporte son soutien aux éleveurs qui r

Laurent Wauquiez et les syndicalistes encouragent-ils la délinquance ?

Communiqué de CAP LOUP du 22 octobre 2014

Lors d’une manifestation anti-loup le 20 octobre dernier au Puy (Haute-Loire), des éleveurs se sont introduits dans la préfecture en créant la panique parmi le personnel après avoir forcé la grille, et Yannick Fialip, le président de la FDSEA a déclaré offrir une prime de 1.000€ pour le premier loup qui serait abattu dans le département. Les deux dépu

Haute-Loire: Gouverner c'est prévoir

Première attaque du loup en Haute-Loire

Mercredi 15 octobre 2014 : Pradelles (Haute-Loire), le journal l’éveil annonce prudement "ce qui semble bien être" la "première attaque du loup en Haute-Loire ?". Selon l’éleveur de Saint-Etienne-du-Vigan, « 15 brebis ont été attaquées, toutes au niveau de la gorge, sous le cou », trois jours plus tôt. D