Rétrospective des actualites de l'ours des Pyrénées 2004

mai 2004 - L’effectif de la population d’ours brun dans les Pyrénées est stable. Il est estimé entre 13 à 15 individus répartis en 3 noyaux. Dans l’état actuel des connaissances, cette population se compose de 3 femelles adultes, 7-8 mâles adultes, 1-2 jeunes de 3-4 ans (sexe indéterminé), et 2 jeunes entre 1-2 ans (sexe indéterminé). (journal de CAP-Ours n° 4)

30 mai 2004 - un conseil municipal s’est tenu à Orgeix (Haute Ariège) pour préparer une battue à l’ours le même soir, avce 80 personnes . Gérard Bergé, le maire d’Orgeix, aurait ainsi déclaré : « Je suis foncièrement européen mais les directives de Bruxelles, via Paris, imposées par des technocrates, rarement vus sur le terrain, nous dérangent profondément, car tout va à l’encontre d’un aménagement cohérent du territoire. Cette semaine encore, et pour la deuxième fois en peu de temps, le rucher de Sylvain Authier a été détruit, deux chevaux adultes ont disparu alors qu’ils se trouvaient en liberté, à quelques mètres des premières maisons du village et ce malgré les clôtures mises en place par le propriétaire ». Selon la Dépêche du Midi : « Le député Bonrepaux, Président du Conseil Général. les maires d’Orlu, Ascou, les éleveurs, les habitants des communes voisines étaient donc venus prêter main forte aux Orgeixois. Une battue était organisée d’Ax aux Forges d’Orlu ». Une première battue à l’ours avait été organisée le 28 mai 2004. Ca-ours a protesté auprè sde Mr le Ministre de l’Ecologie.

Juin 2004 : L’an dernier un mystérieux ours semait le trouble dans la région de Luz (Hautes-Pyrénées). De l’avis des détracteurs de l’ours (ils sont encore assez nombreux, et surtout très motivés et vindicatifs…), il ne pouvait s’agir que de l’un de ces satanés ours d’origine slovène, fruit des réintroductions de 1996 et 1997.
Les pouvoirs publics ont fait savoir qu’il n’en était rien, que les analyses génétiques avaient démontré qu’il s’agissait d’un des tout derniers ours de souche pyrénéenne, l’ours Papillon, un ours « bien de chez nous. » Les agents de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage du réseau Ours brun ont, après une longue traque, capturé l’ours perturbateur.  Il a a été équipé de deux émetteurs. Un sur un collier, que Papillon retira rapidement, et l’autre en implant abdominal.

25 juillet 2004 : La mort de l’ours Papillon. Les Pyrénées ont perdu leur patriarche. 

1 septembre 2004 – Observation d’une ourse (Cannelle) et de son ourson  (Cannellito) à Etsaut dans le Béarn.

1 septembre 2004 – L’association Pays de l’Ours-ADET vient d’envoyer un courrier au Ministre de l’Ecologie et du Développement durable suite aux déclarations du député Jean Lassalle.

Cannelle_helicoptere2 Novembre 2004 - Cannelle, la dernière ourse de souche pyrénéenne, tuée par des chasseurs


Les réactions vont se multiplier :
6 Novembre - 3000 à 4000 personnes venant de toute la France et de l’étranger, plusieurs dizaines d’associations (FERUS, SPA, WWF, LPO, FRAPNA, loup.org, Animaux en péril…) étaient présentes à Paris devant le Panthéon pour dire OUI à la biodiversité et OUI à l’ours, au loup et au lynx en France.

18 novembre - FERUS dénonce l’inefficacité de l’IPHB

19 novembre – Les associations sont reçues à Matignon.

28 novembre – Une « Marche pour l’ours », rassemble plusieurs milliers de manifestants à Oloron-Sainte-Marie

25 décembre 2004 - Les antis ours Ariégeois ont voté une motion s’opposant aux réintroductions, "l’ours serait dangereux pour l’homme".
Commentaires