Le loup aussi dans le Jura suisse

Le retour du loup ne semble plus une chimère dans l'Arc jurassien. Après sa réapparition dans le département de l'Ain en 2004, Canis Lupus a été aperçu aussi dans le Jura suisse : une fois près de Vallorbe (VD), une fois dans la vallée des Ponts (NE) et le Val-de-Ruz (NE), ainsi que deux fois en Ajoie (JU).

L'observation visuelle ne prouve pas à elle seule la présence du loup dans l'Arc jurassien, a indiqué à Neuchâtel Jean-Marc Weber, mandaté par Berne pour trouver des réponses au retour de l'animal carnassier en Suisse. Il a confirmé les informations publiées mercredi dans les quotidiens neuchâtelois "L'Express" et "L'Impartial".

Les cinq personnes ou groupes de personnes qui ont vu le loup sont dignes de foi, a précisé Jean-Marc Weber. Selon lui, les témoignages ont été recueillis dans les milieux des chasseurs, des gardes-faune et des organes spécialisés. Il n'est pas possible de dire si les observations concernent un seul ou plusieurs spécimens.

La disparition du loup a été généralement constatée à la fin du 19e siècle dans l'Arc jurassien. L'attestation génétique de son retour n'est cependant pas encore réalisée. Selon Jean-Marc Weber, cette preuve scientifique convaincante s'obtient généralement grâce à l'analyse des crottes.

En Suisse, le loup est réapparu dans les Alpes au début des années 90, dans le val Ferret (VS) et celui d'Entremont (VS), ainsi qu'aux Grisons. Le carnassier a été mis en cause dans des affaires de moutons égorgés. Le cadavre d'une louve décédée dans des conditions suspectes a été découvert en 1998 à Reckingen (VS).

Commentaires