Le dérangement des jeunes vautours au nid

Ce matin, lors d'une opération de baguage de vautour moine dans un coin de la Jonte, nous avons eu la désagréable surprise de surprendre un photographe amateur d'environ 20-25 ans, avec sa swarowski et son coolpix, bien à l'aise à 25m d'un nid de vautour moine avec son poussin... Il aurait au moins pu être caché et bien non, bien en vue, vétements clairs, casquette blanche pour être encore plus visible !!! Lorsqu'il nous a vu il est parti sans demander son reste, bien conscient qu'il savait qu'il faisait quelque chose de peu recommandable...

Vautour_moine Evidemment, il a disparu dans les buissons, le temps que l'on essaye de le retrouver. On aurait pu au moins discuter pour tenter de lui faire comprendre les problèmes qu'occasionnent ce genre de situation.

Bref, cela m'amène à des conclusions sévères, et il ne faudra pas s'étonner si des problèmes surgissent un jour avec ces personnes qui se prétendent naturalistes.

  • Certes les vautours sont assez tolérants, même au nid, mais le moine est TRES sensible à des perturbations de ce genre. L'oiseau peut rester au nid sans broncher, mais il développe un stress qui se traduit par des comportements anormaux envers le poussin. De plus l'autre adulte n'ose pas descendre pour assurer une relève.
  • Il y aurait 200 jeunes moines au nid, passe encore, mais cette année, seuls 5 sont nés et des échecs à l'incubation ont eu lieu à cause de dérangements !!! Tant mieux si des ornithos tombent sur un nid, mais SVP mettez-vous à bonne distance !!
  • L'un des principes de la digiscopie, c'est de pouvoir faire des photos à distance. Cette personne aurait pu se mettre à 150m (un vautour c'est gros), cela ne posait aucun problème.
  • Ma crainte principale actuellement tient au fait que ce guignol (appelons le ainsi) va certainement diffuser son info à tous ces amis, histoire de se faire mousser un peu, probablement via internet et en provoquant toutes les dérives imaginables et possibles.
  • J'entends déjà de nombreux "ornithos me traiter "d'Ayatolla", que de nombreux bouquins présentent des photos au nid, etc... OK, mais des photos faites à partir d'affûts efficaces et souvent concertés. Localement, nous travaillons avec de vrais pros comme Fabrice Cahez, Michel Terrasse, Cyril Ruoso, Erwan Balança... En parfaite concertation, en parfaite confiance et pour un résultat impeccable. Alors ne faisons pas de faux procès. Néanmoins, nous avons aussi notre liste noire.
  • Il est regrettable et franchement désespérant de constater qu'en plus de certains chasseurs, qu'en plus de certains grimpeurs, motards "verts", groupes de 500 randonneurs, etc... on soit amener à suspecter fortement de nombreux "naturalistes", ce qui entraîne de la rétention d'infos et donc d'autres soucis. Plus l'espèce est rare, plus il y a de problèmes de la part de nombreuses personnes qui ont en plus le culot (j'en connais !) de vous brandir la carte de membre LPO pour vous prouver que eux, bien sur, ils ne font pas de mal aux oiseaux !!! Evidemment, personne ici ne parle de "mal", mais la notion de dérangement semble bien mal assimilée. Certes, un baguage provoque un stress intense. Mais il est bref et unique. Un dérangement régulier (genre photo) à cette distance (25m !) est moins visible chez l'oiseau, mais bien plus important qu'il ne parait.

Jeune_vautour_nid Alors entendons-nous bien. Il est formidable de voir que les oiseaux attirent de plus en plus de personnes et stimulent les photographes de tout bord.
C'est la rançon du succès et du formidable boulot des assos, parcs et réserves. Mais bon sang, on a l'air de quoi en tant qu'associations quand on doit batailler contre élus, chasseurs et sportifs de "plein air" afin de faire valoir la notion
de biodiversité dans l'aménagement du territoire, si au sein même de nos structures, certains ne jouent pas le jeu ?!??!

De mon côté, j'en ai ma claque de ces situations. Un arrêté ministériel doit tomber prochainement sur la prise de vue et de son, concernant fauve, moine et percno dans les Grands Causses. C'est bête à dire, mais ça en calmera quelques uns, puisque le matériel peut être confisqué. D'ici là, on va renforcer la surveillance des sites.

Merci de diffuser ce message sur toutes les listes de discussions ornithos : obsfr, obsmedit, obsauvergne...afin que cette personne se reconnaisse peut-être et que d'autres réflechissent à deux fois avant de faire ce genre de chose.

Bien cordialement

Bertrand ELIOTOUT
Responsable LPO Grands Causses
Le Bourg - F-12720 Peyreleau
Tel :          +33 (0)5 65 62 61 40       - Fax : +33 (0)5 65 62 65 66
e-mail de Bertrand Eliotout daté du 07/06/05

Merci Mathieu pour l'info : le site de Leis Oursoun

Commentaires