L'association Europénne de défense du pastoralisme déclare la guerre au loup

Le Jura Agricole, la gazette des "bouzeux" du Jura montre bien où elle a l'intention d'arriver (où elle veut en venir, si vous préférez). Dans une interview réalisé par Guy Ginon, ils interrogent René Blanchet (Isère), Président de l'Association Européenne de Défense du Pastoralisme (?) Je n'ai pas trouvé trace de cette association sur google; sont vachement dynamique tiens ! René Blanchet, on en parle dans l'Huma - J'ai bien trouvé trace d'une AEDP Association Européenne de défense du perroquet - c'est pas celle là, j'imagine !)

Ce Monsieur, vu son rôle n'est pas le champion de l'ouverture. Sa position extrème (de quel côté, je vous laisse deviner?) est même tout à fait dans la droite (sic) ligne du "scoup d'hier" : Les Bergers veulent, espérent et vont sans doute obtenir le droit de se défendre contre le loup sans conditions ...

A propos des décisions prises par les pays voisins sur les loups

La Gazette des culs-terreux : On évoque souvent les dégâts du loup en France. Comment cela se passe-t-il dans les autres pays d'Europe ?

«La situation est grave dans les Alpes et se détériore chaque année davantage. Le nombre de troupeaux attaqués augmente et le loup étend son territoire. Nos voisins ont déjà pris des décisions.

La Suisse n'aime pas les loups

En Suisse, berceau de la Convention de Berne, (même chez eux, non di diaaap!, si la Suisse, Ces gens si sages!) la Confédération a donné aux régions la possibilité d'abattre le loup. Le résultat est là : pas de loup en Suisse ( PAN, PAN - Clac ! Kaï, kaï ! Miam Miam, Couic Aargl ! Aawwoouu, Apu de loups ) Voir l'animation parlante et le tableau

En italie, Itou

En Italie, qui a toujours conservé des loups, les éleveurs sont farouchement opposés au loup (GRR !) et ont une forme différente d'élevage, proche de celle que nous développions il y a une trentaine d'années, avec gardiennage familial et obligation de rentrer les brebis la nuit.

(Et oui, les bonnes habitudes se perdent en France, l'élevage n'est plus familial : l'éleveur dans sa Mercedes 240D engage un berger, si c'est vraiment nécessaire, parce que quand il peut s'en passer, il s'en passe! C'est des frais !)

En Espagne, ils iront tous tous, à Torremolinos !

En Espagne, où l'on compte un nombre important de loups, les prédateurs ont été stoppés au centre du pays par des abattages et sont repartis vers le sud».

Les bergers vont sortir l'artillerie

- Face à la prédation due au loup, quelle est la position de votre association ?

«La position de l'association, pour la France, est de tirer le loup dès qu'il approche d'un troupeau. ( Voilà qui a le mérite d'être clair ) Un tir réalisé par l'éleveur ou un ayant droit, par l'administration ou par les chasseurs. Les membres de la commission parlementaire ont apporté la même conclusion jugeant incompatible sur le même territoire la présence du loup avec celle des troupeaux ovins, caprins ou bovins».

Le Gouvernement n'a pas suivi cette conclusion. Nous appliquerons donc notre politique (Tirer sur tout les loups qui bougent) . Par ailleurs, si les écologistes jugent les loups indispensables, nous nous proposons de lâcher trois ou quatre couples de loups dans les forêts parisiennes.

(C'est bien connu, tous les écolos sont de Paris, y'a qu'à voir les résultats des élections. La diffusion d'Ushuaia ne dépasse pas la proche banlieue ! Il n'y a pas que des bouseux dans le Jura, il y a des stéréotypes, des idées pré conçues..)

Cela permettra aux écologistes et à quelques technocrates ...
(De Bruxelles, pourquoi est ce qu'il a oublier de rajouter de Bruxelles ! C'est la faute à l'Europe tout celà ! Non ? Et à Bern, à Bern aussi. Ouh pour Bern !)

...d'espérer voir des loups et d'éviter de polluer avec leurs voitures pour venir découvrir des loups invisibles dans les Alpes» .

(Ils veulent plus de parisiens en voiture dans le Jura ! Vendez vos actions Henri Maire, ils vont plus savoir que foutre de leur vin jaune: plus de touristes pour acheter l'Arbois, l'Etoile et tous ces sherry français qui sont si difficiles à boire (moi j'aime bien, enfin, j'aimais bien, je boycotte le jura, voilà!)

Propos recueillis par Guy Ginon

Il va s'en dire que le bleu (pas le fromage, le texte) est un coup de gueule de la Buvette, et j'ajoute que j'ai rien contre les agriculteurs, puisque je suis fils d'agriculteur, juste contre ce journal de bouzeux réac et rétrograde !)

Vous avez envie de leur dire ce que vous pensez ? Ne vous génez pas, une pluie de mail va s'abbatre dans la boite de [email protected]

Commentaires