Suisse : Chasse à l'ours brun, récits d'un autre temps

Tuer un ours relevait de l'héroïsme, ce qui explique que les récits de chasse de l'époque prennent volontiers des allures de sagas, probablement pimentées de détails macabres au fil des ans.

L'ours tué au Creux-du-Van en 1757 serait ainsi tombé lors d'un corps à corps avec son chasseur, David Robert, propriétaire de la ferme du même nom, bâtie un peu plus tôt sur le site. Son exploit a été rapporté des années plus tard par un médecin, qui le tenait du petit-fils du chasseur. D'après ce récit, David Robert, excédé par les dégâts que cause l'ours aux champs de blé, se met à l'affût pour le surprendre. Fatigué par une longue attente, il pose son fusil. C'est alors que l'ours surgit et abat ses pattes sur les épaules du chasseur. Celui-ci saisit l'animal à la gorge, tire son coutelas et lui en fouille le ventre. Quand des gens arrivent, ils trouvent l'homme évanoui et, près de lui, le cadavre de l'ours.

Aujourd'hui encore, on peut voir deux des pattes de l'animal clouées au-dessus de la porte de la Ferme Robert, qui fait office de restaurant. Chaque année, une «fête de l'ours» y est célébrée lors d'une journée haute en couleur. Elle aura justement lieu dimanche 28 août. Avis au public!

L'ours naturalisé, qu'on peut voir exposé au Musée d'histoire naturelle de Sion, a, lui aussi, péri lors d'une chasse mémorable. Sa mort remonte à 1830. Deux frères d' Hérémence partis à sa recherche le blessent d'abord par balles, avant de suivre ses traces de sang. Caché derrière un mélèze, l'animal les attaque et, avant d'être achevé d'un coup de fusil, arrache la mâchoire d'un des deux chasseurs, qui en meurt le lendemain. Le récit de cette équipée sera consigné par écrit près d'un siècle plus tard par un instituteur de la région.

Le Musée d'histoire naturelle de Lausanne expose lui aussi depuis longtemps deux ours naturalisés qui ont été tués dans la région, mais on n'a que peu de renseignements à leur sujet. L'un, adulte, est présenté comme ayant été tué «au début du XIXe siècle» vers Bonmont , au-dessus de Nyon. L'autre, un bébé trouvé près de Saint-Cergue , pourrait être celui que des chasseurs, selon une chronique du XIXe siècle, ont capturé en poursuivant une ourse en 1843.

La chasse à l'ours n'est pas une activité de dernière mode, n'en déplaise aux activistes de la gachette pyrénéens, au tableau éloquent de bétise.

Commentaires