Pour vous, le renforcement en femelles d’ours décidé par le Ministre de l’Ecologie et du Développement Durable est...

Question 1 : Pour vous, le renforcement en femelles d’ours décidé par le Ministre de l’Ecologie et du Développement Durable (MEDD) et confirmé par son successeur est ... ?

Sujet n° 11 du Sondage FERUS en Béarn
Renforcement de la population d’ours dans le Béarn
Ferus_logo_1L’association FERUS a adressé un questionnaire portant sur l’ours à tous les maires, adjoints au maire et conseillers municipaux des 41 communes des vallées d’Aspe, d’Ossau, du Barétous et limitrophes. Sondage effectué en Novembre 2005

FERUS BP 114 13718 – Allauch cedex - Tél. /Fax : +33 (0)4 91 05 05 46 / Sondage FERUS Béarn

Tous les sujets du sondage    -  Sujet précédent    -    Sujet suivant

Pour vous, le renforcement en femelles d’ours décidé par le Ministre de l’Ecologie et du Développement Durable (MEDD) et confirmé par son successeur est :

(Parmi les répondants)

  • Une action raisonnée pour le maintien de la biodiversité 33,33 % (45%)
  • Une mesure de rachat d’image suite à la mort de Cannelle 27,78% (37,5%)
  • Un geste en faveur du Béarn 5,56% (7,5%)
  • Sans opinion 7,41% (10%)
  • Sans réponse 25,92%

Commentaires et remarques reçus :

  • La réintroduction avait déjà été décidée par les membres de l’IPHB à l’équilibre précaire. La décision ministérielle rompt cet équilibre fragile.
  • Renforcer la Vallée d’Aspe de belles femmes plutôt que des ourses ; vous feriez mieux de vous occuper de venir couper les ronces et nettoyer les territoires que vous aimerez trouver plus tard propres.
  • Tous les politiques quels qu’ils soient ont le même souci, soignent leur image de marque quand ils sont au pouvoir, afin de se faire réélire aux prochains scrutins. Dans ce cas-ci, il s’agit de satisfaire les écolos au détriment des éleveurs beaucoup moins nombreux donc représentants moins de voix aux prochaines élections.
  • En dehors de toute considération quelconque qui peut avoir sa raison d’être, il est bien évident qu’au jour de l’universalité de la réflexion et de l’action, ce renforcement jouera en faveur du Béarn.
  • Moi, j’aime les bêtes, pourquoi pas l’ours ; tout ce que l’on peut dire vous le savez déjà, nos montagnes sont de loin favorables pour ces bêtes là ; pour voir souffrir des bêtes il y en a déjà de trop, la nourriture et la vie seraient trop dures pour eux.
  • Utilisez votre énergie pour sauver des vies et donner à manger au Tiers Monde.
  • Il aurait fallu que les pouvoirs publics s’émeuvent de la disparition des ours avant que la dernière femelle ne meure.
  • Personnellement, je reste sceptique quant à la véritable volonté du Ministère de vouloir mener au bout ce renforcement.
  • C’est une aberration totale.
  • Le « soi-disant » problème du maintien de la biodiversité n’est pas un sujet important pour le gouvernement. Il s’agit effectivement d’une mesure de rachat d’image.
  • Ils ne pensent qu’aux voix électorales tout comme messieurs BAYROU et LASSALLE (voir IPHB).
  • Quand les ours disparaîtront, les hommes suivront. Il faut des Ours, des hommes, des Bergers et du Bois.
  • Un acte politique et médiatique envers les associations et populations écologistes mais en désaccord avec les populations locales.
  • Jusqu’à la mort de « Cannelle », personne en haut lieu ne se souciait de savoir comment cohabitaient les gens du pays et les Ours, et tout à coup, on veut se donner bonne conscience …
  • Je considère que la mort de Cannelle a été un accident regrettable qui a été grossi et médiatisé exagérément.
  • Je ne suis pas d’accord pour l’introduction de femelles ours étrangères. Nos ours pyrénéens sortaient la nuit et ne gênaient personne. Ceux-ci sont dangereux pour les touristes, comme pour les éleveurs, qui ont besoin de calme.
  • La commune de Gère-Bélesten a délibéré contre la réintroduction de loup, ours, lynx, et de tout autre prédateur sur son territoire.
  • Beaucoup d’animaux ont disparu sur notre terre. La population envahit le foncier rural malheureusement. Les stations de loisirs fleurissent nos montagnes hélas !
  • Préoccupation des gouvernants d’afficher une bonne image de marque face aux (?) tant pis pour les autochtones. Les politiques sont (?) par les effets médiatiques, ils n’ont plus à ce niveau de personnalité, ils sont les jouets des médias et des groupes de pression. L’ours est incompatible avec l’élevage et l’économie de montagne.
  • Les montagnes appartiennent aux communes concernées et non à l’Etat Français. Veuillez respecter leur opinion.
  • Comment intégrer les élus et la population à l’idée de la réintroduction (les élus actuellement = pourcentage élevé de chasseurs, de bergers).
  • Inadmissible car ce ne sont pas des ours des Pyrénées. La perte de notre patrimoine est immense à ce niveau-là.
  • « Une action raisonnée pour le maintien de la biodiversité » mais par rapport à la réponse « Un geste en faveur du Béarn », on peut se poser la question …
  • Une action raisonnée pour le maintien de la biodiversité dans la continuité de l’action initiée par Michel Barnier en 1994 …
  • Le renforcement massif décidé n’est pas une bonne chose et ne va pas dans le bon sens.
  • Vous auriez du envoyer ce questionnaire aux élus de la montagne basque ! Réponse : une opération électorale. D’après TABERLET (Grenoble), l’ours du cercle polaire (Blanc) est plus proche génétiquement de l’ours des Pyrénées que l’ours des Carpates! L’ours des Carpates fait-il partie de la Biodiversité Pyrénéenne ?
  • Une mesure de rachat d’image suite à la mort de Cannelle pour des gens qui vont rarement en montagne et qui voit l’ours comme une « peluche » ou dans des zoos. Il ne faut pas écouter les ministres, les députés et les maires des grandes villes qui ne cherchent qu’à faire de l’électorat et qui se préoccupent très peu de la vie rurale, ils ont une grosse indemnité à la fin du mois versée par la collectivité. Les éleveurs doivent se faire un revenu avec des journées de plus de 15 heures, plus les samedis et dimanches compris.
  • Remettre quelques ours dans les Pyrénées ne coûte sur le moment pas grand-chose à l’Etat Français et lui permet d’avoir bonne conscience, faire oublier tous les vrais problèmes écologiques qui ne sont pas pris en compte ; c’est une opération bassement électorale digne de la triste classe politique française au mépris des gens qui vivent vraiment du métier de bergers.
  • « Une action raisonnée pour le maintien de la biodiversité », j’espère que c’est bien cette intention-là.
  • « Une mesure de rachat d’image suite à la mort de Cannelle », relative aux accords internationaux du sommet de Paris sur la biodiversité.
Commentaires