Sarousse se débarasse de son collier: Respectez ma vie privée !

L'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage a annoncé que l'ourse Sarousse a perdu son collier.

Sarousse adopte le caractère pyrénéen

Sarousse est une ourse qui a adopté assez vite le caractère indépendant des pyrénéens. Une farouche volonté d’indépendance qui l’a poussé à se frotter, à se frotter jusqu’à faire tomber le collier que les hommes lui avait mis pour satisfaire la demande des éleveurs à l’origine de l’exigence d’un suivi systématique des localisations.

J’avoue que le pied de nez de Sarousse m’est sympathique. Sarousse désire que l’on «respecte sa vie privée» et je n’ai rien à lui reprocher. Une saine attitude d’ours libre et vivant.

Et merde pour les esprits montagno-franchouillards (vous me suivez ?) qui vont encore critiquer «l’inadéquation des techniques utilisées» ou «l’incompétence de l’équipe de suivi» ou la «mauvaise préparation des lâchers» ou que sait-je encore ? Son collier n’était pas en béton, mais peut-être que l’entièreté de l’ours devrait être en béton !

Sarousse, ourse sans collier

« L'ourse Sarousse a perdu son collier sur la commune de Sengouagnet dans la journée du dimanche 10 septembre 2006.

L'Equipe Technique Ours a localisé le signal sans pouvoir capter l'émetteur intra-abdominal dans la soirée du mardi 12 septembre. Des recherches ont permis de retrouver le collier dans la matinée du 13 septembre. Il se trouvait dans un terrain difficile d'accès, au pied d'un arbre.

L'analyse des données GPS enregistrées montre que Sarousse a réussi à enlever son collier dans la journée du dimanche 10 et qu'elle explorait le secteur depuis plusieurs jours.

Déjà en 1997, Mellba et Pyros avaient réussi à se défaire de leur collier et c'est pour cette raison que les ours relâchés cette année ont été équipés d'émetteurs intra-abdominaux. C'est d'ailleurs grâce à cet émetteur que Sarousse a été localisée sur la commune de Sengouagnet le jeudi 14 septembre. Désormais, le suivi se fera uniquement de cette façon. »

Dont acte. Liberté pour les ours.

Lire aussi

Commentaires