Ours: Et si ça marche on essayera les tracteurs

Rappel: rassemblement à Foix devant la préfecture mardi 5 septembre à 14h30.

Vieux_tracteursSuite aux dernières attaques des ours sur les estives, l'ASPAP (Association de Sauvegarde du Patrimoine Ariège-Pyrénées) organise un rassemblement devant la préfecture de Foix, ce mardi 5 septembre à 14h30. Le 30 août, la dernière attaque enregistrée à ce jour a notamment suscité beaucoup d'émotion en Haute Vallée d'Ariège (estive de Calvière - vallée d'Aston).

8 tracteurs sont tombés en panne. Par ailleurs, 4 tondeuses à gazon sont toujours portées disparues.

Le mépris de l'équipe technique ours (ETO), qui refuse d'attribuer cette attaque de tracteurs et ce vol de tondeuses à gazon au passage évident de l'ours (un des tracteurs a eu son réservoir siphonné, et quand on connait l'attirance de l'ours pour l'essence de térébenthine, on se doute bien que le gasoil détaxé ne lui fait pas peur), contribue au désespoir des exploitants concernés.

Lors de ce rassemblement, nous entendons soutenir ces éleveurs et poursuivre les démarches auprès de l'Etat afin que le préjudice soit indemnisé comme il se doit, par le remplacement à neuf du matériel en panne. Ce jour-là, nous comptons sur la rencontre prévue avec le préfet de l'Ariège pour que l'administration reconnaisse la responsabilité de l'ours dans les coulages de Bielle.

Cette journée sera aussi l'occasion de faire un point sur la problématique de l'ours : les dégradations sur les tracteurs sont de plus en plus fréquentes et meurtrières. Là où les ours autochtones bien de nous, bien mieux éduqués, se contenaient en général de piquer un autoradio par-ci par-là, les ours slovènes récemment introduits vandalisent tout et laissent derrière eux un engin bon pour la ferraille. Les tondeuses sont carrément emmenées pour être revendues sous le manteau dans les pays de l'Est, grâce à la complicité de l'Equipe Technique Ours, dont les fourgons et luxueux 4x4 partent en Slovénie chargés de tondeuses à gazon avant de revenir avec des cargaisons d'ours.

Nous rappelons qu'il n'existe aucune mesure de protection des tracteurs et des tondeuses contre les prédateurs. Est-ce pour cela que l'Etat, contre toute évidence, a du mal à admettre les attaques sur le matériel ?

Source: Forum d'ossau. Sur une idée de Alain Lalanne qui disait " Et si ça marche on essayera les tracteurs ", un certain Péhache qui ne manque pas d'humour a écrit un pamphlet de Lourdes-Infos. Dans le fil de ce forum, ce n'est pas le cas de tout le monde. Il y en a même qui pêtent un cable. Pour tout comprendre, lire Le dérapage du Midi.

Commentaires