L'ourse slovène Sarousse capturée et relâchée ce matin à Marignac

L'ourse slovène Sarousse a été capturée dans la nuit de lundi 6 au mardi 7 novembre 2006 sur la commune de Camarade (Ariège) et relâchée sur la commune de Marignac en Haute-Garonne), en fin de matinée mardi, a-t-on appris auprès de la préfecture de Midi-Pyrénées. L'opération s'est déroulée "sans incident".

Nelly Olin, ministre de l'Ecologie et du Développement durable, avait demandé que le plantigrade soit capturé et déplacé en haute montagne, à distance des populations.

Sarousse, qui s'était débarrassée le 10 septembre de son collier GPS, campait depuis début octobre dans le piémont ariégeois, à la recherche d'un territoire. Elle ne posait pas de problème particulier dans le piémont, là même ou l'ours Balou était passé avant elle. Faut croire que le coin a tout pour plaire aux ours. Mais le ministère a décidé de la relocaliser en haute montagne où elle disposera de plus grands espaces plus éloignés de la population.

Après avoir opéré de petits déplacements entre Gajan et Montjoie-en-Couserans, elle avait évolué entre Camarade et Durban-sur-Arize, deux communes de l'ouest ariégeois, situées à 7 km à vol d'oiseau l'une de l'autre. L'ourse Sarousse était suivie 24h/24 depuis le 6 octobre par l'équipe technique ours de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Elle a été équipée d'un nouveau collier GPS (celui de Palouma) qui permettra de la suivre de près.

Sarousse est l'un des cinq plantigrades réintroduits en 2006 dans les Pyrénées. Agée de sept ans et pesant 112 kg lors de son premier lâcher (22 août, Arbas  en Haute-Garonne), son poids actuel n'a pas encore été communiqué.

L'ours Balou, un mâle relâché ce printemps avait lui aussi été capturé pour être relâché en montagne. L'équipe technique vient donc de capturer son deuxième ours, sans incident.

L'ourse Sarousse n'aura pas beaucoup de temps pour trouver un lieu pour passer l'hiver. Ce manque de temps avait été donné comme raison pour ne pas remplacer Palouma avant l'hiver.

Lire aussi :

Commentaires