La buvette des estives ?

Certains esprits grognons pyrénéens m'envoient des messages du style...

« Cher tenancier imbibé de la buvette,

Pour votre gouverne, les prairies d'altitudes où paissent les troupeaux pyrénéens se disent des estives et non des alpages. La buvette des alpages devrait donc s’appeler la buvette des estives. Cela montre bien l’inculture d’un belge qui n’a jamais mis les pieds dans les Pyrénées ! »

[ Réponse de Romuald : La buvette des alpages ]

Cher L,

Je ne répondrai pas à vos propos sectaires. Au lieu de lire « La dépêche en plein midi » ou «Lourd d'infos», vous feriez mieux de vous cultiver. Le titre la buvette des alpages vient d’une bande dessinée de F’Murrr intitulée «Le Génie des Alpages» qui traite des mœurs et de la vie d’un troupeau de brebis avec beaucoup de personnages qui tournent autour, dont Romuald, le bélier noir, le «hum hum » chef du troupeau.

D’après les dessins (bien que ce ne soit jamais stipulé) l’action se passe dans les Alpes, plus précisément dans la Drôme, aux confins du Vercors. Dans un de ces albums, au sommet d’une montagne, existe une buvette nommée «La buvette des cimes » où Romuald va compter fleurette à Mariette et où les brebis vont se jeter des «morts subites» et autres boissons fortes, avant de descendre un chasseur...

Buvette_des_estives_1 Les Pyrénées sont sans doute le centre de votre monde fabuleux mais celui de la buvette est plus large. Il englobe les massifs montagneux où se côtoient pastoralisme et prédateurs.

La buvette parle de « pastoralisme et de biodiversité ». Elle promeut (Meuh !) la cohabitation entre bergers, troupeaux et grands prédateurs.

Ce blog est un site sur les moutons ...(Vous m'écrivez aussi «Quelqu'un qui connait un peu le pastoralisme sait qu'on ne dit pas moutons, mais brebis. Il vous reste encore beaucoup à apprendre.» Je sais, je sais, on dit brebis. Mais les moutons ne sont sans doute pas ceux que vous croyez ! Peut-être s’agit t-il des « personnes douces et simples ou alors crédules et grégaires qui peuplent certaines vallées et qui se laissent manœuvrer et duper» par des représentants de syndicats agricoles ou par des barons de la politique locale. Vous me suivez ?

Revenons donc à nos moutons. Je disais donc : un site sur les moutons et tout ce qui tourne autour. Bienvenue, Cher L. à la buvette des … alpages ; ne vous en déplaise. Amicalement.

Romuald de la buvette

Commentaires