Sécheresse : l'été sera difficile en Haute-Garonne et en Ariège!

L'été sera « difficile » en France au sud d'un axe Bordeaux-Nice en raison du déficit pluviométrique qui affecte surtout la région des Pyrénées et de la Garonne.

«En 2007, l'été sera difficile en raison des problèmes de sécheresse au sud d'une ligne Bordeaux-Nice», avertit Pascal Berteaud, Directeur de l'Eau au ministère de l'Ecologie, à l'issue d'une réunion du Comité Sécheresse Adour-Garonne. «Il est nécessaire d'anticiper pour que chacun prenne ses responsabilités, c'est un enjeu majeur», a-t-il souligné lors d'un point de presse.

André Viau, préfet de la Région Midi-Pyrénées et de la Haute-Garonne insiste sur la nécessité d'organiser la solidarité entre l'amont et l'aval des régions affectées par la sécheresse, de mieux gérer l'eau et de faire en sorte que tout le monde soit plus responsable de cette gestion.

Le niveau des nappes phréatiques est très bas

Les départements les plus en difficultés sont l'Ariège et la Haute-Garonne, surtout dans leur partie sud. Le déficit pluviométrique affectant principalement, depuis l'automne 2006, le massif pyrénéen, la Garonne amont, l'Ariège, la Neste et l'Adour.

Même s'ils ont remonté avec les pluies de février, les débits sont particulièrement faibles pour la saison, le niveau des nappes est bas, les stocks des barrages ne sont pas reconstitués sur plusieurs secteurs et le manteau neigeux est exceptionnellement faible cette année.

«Les éléments d'aujourd'hui indiquent un probable étiage précoce (dès le mois de juin) et sévère notamment sur le bassin Garonne-Ariège», avertit la préfecture de Midi-Pyrénées. Le Comité Sécheresse a examiné les éventuelles mesures à adopter face au manque d'eau. «L'Etat prendra les limitations d'usage qui s'imposeront, le moment venu», indique la préfecture, appelant dans un premier temps la profession agricole à adapter les prélèvements d'eau à la situation hydrologique.

AFP

Commentaires