Première naissance d'un gypaète barbu en Suisse depuis plus de 120 ans

Gypaete_barbuPour la première fois depuis 122 ans, un bébé gypaète barbu est né en liberté en Suisse.

Les parents du jeune vautour ont été observés alors qu'il apportaient de la nourriture dans le nid près du col de l'Ofen, dans les Grisons, dans l'est du pays. D'autres jeunes gypaètes pourraient voir le jour, puisque deux couples sont en train de couver. Le petit gypaète barbu lui-même n'a pas encore pu être aperçu, a précisé à l'Associated Press Chasper Buchli, de la Fondation Pro Gypaète, confirmant une information parue mardi dans les quotidiens "24 Heures" et la "Tribune de Genève".

Le nid des vautours se trouve à une altitude de 2 500 mètres. L'oisillon devrait y passer encore quatre mois avant de prendre son envol. Le rapace a certainement vu le jour entre le 20 et le 25 mars et ses chances de survie semblent bonnes. L'un des parents est vraisemblablement né en liberté lui aussi, près de Livigno en Italie; des analyses génétiques devraient permettre de fournir davantage d'informations. Quant aux deux autres couples en train de couver, l'un se trouve dans le Parc national et l'autre dans la région de Derborence (Valais, sud). En Valais, les petits devraient naître à la fin avril, selon le biologiste Raphaël Arlettaz, qui supervise les activités du réseau gypaète en Suisse occidentale.

Le gypaète barbu, avec ses 2,70 mètres d'envergure, est le plus grand rapace de Suisse. Il a disparu à la fin du XIXe siècle, victime de tirs et d'empoisonnements. Les derniers indices de reproduction ont été observés vers 1880 en Valais et dans les Grisons.

Ces 20 dernières années, près de 144 jeunes gypaète barbu nés en captivité ont été relâchés dans les Alpes autrichiennes, suisses, italiennes et françaises dans le cadre d'un projet international de réintroduction du rapace. Un premier couple a donné naissance à des jeunes en 1987 en France et depuis, on compte quelque 33 naissances.

Commentaires