Les animaux sauvages menacés par les sports d'hiver

Pour la première fois, les effets physiologiques des sports d'hiver alpins sur la faune sauvage ont pu être quantifiés. D'après une étude menée par les universités de Berne en Suisse, de Vienne en Autriche, et par la station ornithologique suisse de Sempach, les sports d'hiver à la mode tels que le ski et le snowboard hors-piste, le ski de randonnée et les raquettes mettent en danger la vie de la faune sauvage.

Le groupe de chercheurs a étudié les réactions des tétras lyre aux dérangements engendrés par l'homme : ils ont analysé des échantillons d'excréments d'oiseaux sauvages dans différentes régions soumises de manière plus ou moins intensive au tourisme d'hiver. Dans les échantillons, on peut retrouver et quantifier les traces de corticostérone, la principale hormone de stress chez les oiseaux. Les résultats démontrent un stress environ 20% plus élevé dans les zones à pression humaine modérée ou forte que dans les zones où la pression humaine est très faible. Par conséquent, même des perturbations minimes provoquées par les activités de loisir hivernales sont problématiques pour les tétras lyres. C'est la raison pour laquelle les chercheurs revendiquent la création de zones de refuge hivernal.

Source : vogelwarte.ch

Des mesures urgentes pour... les stations

Pendant ce temps, Christian Estrosi reçoit les élus de l'ANEM. Conduite par leur président et secrétaire général, une délégation de parlementaires de l’Association Nationale des Elus de la Montagne (ANEM) a été reçue le 28 mars 2007 par Christian ESTROSI, ministre délégué à l’aménagement du territoire, pour évoquer les mesures urgentes en faveur de des entreprises dans les stations et communes touchées par le déficit d’enneigement. Les investissements des stations de basse et de moyenne altitude sont menacés, en attendant les autres...

Commentaires