Un Groupe Tétras France pour sauver le Grand coq de bruyère

Les associations de protection de la Nature qui travaillent pour la protection du Grand Tétras ont décidé de s’organiser au niveau national. Réunies à Lyon le 17 février, elles ont jeté les base d’un Groupe Tétras France qui a déjà un « plan de charge » important. Il faut dire que le statut particulièrement précaire de l’espèce, impose des mesures urgentes et fortes.

Espèce parapluie, le Grand Coq a besoin de milieux naturels de grande qualité, et à forte naturalité. Sa présence dans un massif forestier est garante d’une grande diversité biologique. C’est pourquoi, tout naturellement, Forêts Sauvages fait partie des associations fondatrices de ce groupe d’experts.

Voilà une excellente idée qui pourrait avantageusement être repris par d’autres pays européens. Et pourquoi pas par la France ?…

Source : La lettre de Forêts sauvages - Naturalités n° 2

Commentaires