Vautours dans les Pyrenees : scènes d'horreur ?

Editorial de Pyrénées Magazine - Septembre-octobre 2007

Pyrenées magazine vautours“Psychose”, c’est sous ce titre terrifiant que nous vous proposons dans ce numéro de Pyrénées magazine, un long article consacré aux vautours, qui font la une de l’actualité pyrénéenne. À quelques volées du Béarn, où se jouent ces épisodes terribles, c’est l’ourse slovène Franska “la sanguinaire” qui faisait des siennes en croquant les troupeaux sur son passage. Il aura fallu l’intervention de l’Élysée pour faire capturer la serial killer des estives tout en profitant de l’occasion pour critiquer ouvertement les méthodes de concertation de l’ex-ministre de l’Écologie.

Drôle d’été dans les Pyrénées. Drôle d’image laissée aux visiteurs... Heureusement, il y a eu aussi de jolies rencontres, comme celle de ce promeneur dont l’objectif a croisé les pas de l’ours Néré, en vallée d’Aspe. Ou encore cette mise au point musclée, observée par un pêcheur, entre deux patous et un ours, probablement Boutxy, sur les estives ariégeoises. Mais ces exemples ne semblent pas être entendus, ni dans les Pyrénées, ni à Paris, ni à Bruxelles. C’est la colère qui prévaut, et les décisions hâtives pour calmer les esprits.

L’Élysée et le fameux grand ministère du Développement durable ont du travail dans les Pyrénées. Il serait grand temps, après cette période de tractations électorales, de retrousser ses manches et de proposer enfin des solutions pour que ces scènes d’horreur ne se reproduisent plus dans nos montagnes.

“Le paysage appartient à celui qui le regarde”, nous disait Jean-Claude Escarain, habitant de la paisible vallée de Barétous. Les éleveurs, les vautours, les ours, font partie du paysage des Pyrénées.

Florence Garès
Rédactrice en chef de Pyrénées magazine

 

Commentaires