Hegalaldia

2 Gypaètes au Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage à Ustaritz

L’Association Hegalaldia, gestionnaire du Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage à Ustaritz, a recueilli 2 Gypaètes barbus (Gypaetus barbatus) en l’espace d’un mois. Il s’agit du rapace nécrophage le plus menacé d’Europe.

Le premier a été découvert à Bagnères de Luchon, le 12 décembre 2007, par des chasseurs de Haute-Garonne, partenaires du réseau « Casseur d’os » chargé du suivi scientifique de l’espèce. Après que l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage 31 ait été alertée, il a été confié à Lydia VILAGINES, vétérinaire du programme "  Pyrénées Vivantes ". Les premiers soins lui ont été donnés par le docteur FEIX à Toulouse. Il a été acheminé dès le lendemain vers le centre d’HEGALALDIA.

Il a de gros troubles neurologiques à une patte qui l’empêchent de se déplacer correctement sans attelle. Les causes de ses lésions restent inconnues. Il est suivi par le Dr Delphine David, vétérinaire ostéopathe à Ustaritz, et par le Dr L.Vilagines. Son pronostic reste réservé.

Le deuxième a été recueilli le 11 janvier 2008 à Sarrance (Vallée d’Aspe, Parc National des Pyrénées) après avoir été percuté par une voiture en bordure de la RN134. Il a été transféré par un agent du Parc National des Pyrénées. La radio a révélé la présence de 2 plombs ; hématomes et plaies démontrent que les impacts datent d’une semaine environ.

Ces 2 oiseaux emblématiques ont été transférés sur le Centre de Sauvegarde d’Hegalaldia, spécialement équipé pour la réhabilitation des grands rapaces pyrénéens.

Commentaires