Assurer la transparence annuelle de tous les financements

Assurer la transparence annuelle de tous les financements, notamment en disposant d'un bilan technique et financier présentant les coûts et la répartition des financements de chacun des deux plans, et en assurant sa diffusion auprès de chacun des partenaires concernés

Partout il est demandé une visibilité, une lisibilité et une cohérence de massif au-delà des segmentations par départements avec des aides différentes des collectivités territoriales –"où se trouve par exemple l'instance pour être partenaire d'un suivi-évaluation du plan de soutien à l'économie de montagne ?". Le soupçon est même ici ou là exprimé que le nouveau plan se substitue en fait aux crédits d'accompagnement régulier, que "le complément devient l'essentiel", et que l'on assiste à une diminution corrélative des crédits d'aménagements pastoraux et d'animation des structures et de toutes les mesures agrienvironnementales territoriales.

Afin de couper court à toutes les polémiques, il est en effet indispensable d’adopter des critères de répartition et d’affectation qui soient opératoires et clairement identifiés.

La transparence sur les sources de financement et leur destination finale permettrait de montrer qui fait quoi et qui finance quoi, sachant que in fine il s'agit toujours de l’argent des contribuables.

Source : "Évaluation à mi-parcours du plan de restauration et de conservation de l'ours brun dans les Pyrénées françaises 2006-2009" et "Évaluation  ab initio du plan de soutien à l'économie agro-sylvo-pastorale pyrénéenne 2006-2013".

Commentaires de la Buvette

La transparence montrera qu'in fine, l'argent du contribuable sert bien à financer le plan de restauration et de conservation de l'ours brun dans les Pyrénées françaises 2006-2009 ainsi que le plan de soutien à l'économie agro-sylvo-pastorale pyrénéenne 2006-2013 ainsi que toutes les autres aides agricoles bien sûr, et le pastoralisme est copieusement arrosé sur des terrains difficiles. Ménageons les suseptibilités.

Commentaires