L'ETO essaie de capturer l'ours Balou

Des pièges inoffensifs pour capturer et soigner Balou, l'ours blessé par un chasseur

FOIX (Ariège) - Des pièges inoffensifs ont été mis en place pour capturer et soigner Balou, l'ours slovène blessé par un chasseur le 10 septembre dernier lors d'une battue au sanglier près de Prades (Ariège) et localisé dans la région, a-t-on appris mardi auprès de l'équipe du suivi de l'ours.

Balou, qui porte un émetteur radio placé dans l'abdomen permettant de le suivre à distance, se déplace chaque nuit toujours dans des zones très escarpées entre Prades, commune voisine de Comus (Aude) et des villages limitrophes, a indiqué Frédéric Decaluwé, un des membres de l'équipe.

Malgré sa blessure à la patte avant droite, "il a un comportement normal, simplement ses déplacements nocturnes à la recherche de nourriture ont désormais une amplitude légèrement inférieure", a-t-il ajouté.

Les pièges, dont le nombre n'a pas été précisé, sont constitués d'un appât et d'un câble en acier relié à une alarme et attaché à un arbre, qui enserre une patte de l'animal et le retient sans le blesser. Ils ont été disposés dans des zones moins escarpées où l'animal risque de venir chercher de la nourriture.

La possibilité d'endormir à distance cet ours dont le poids est estimé entre 100 et 150 kilos a été écartée car il risque de chuter et de se blesser dans ces zones escarpées, le produit anesthésiant faisant effet avec un décalage.

"C'est un animal qui craint la présence de l'homme et qui se repose dans des endroits très retirés dans la journée: il ne présente aucun danger pour l'homme", a indiqué M. Decaluwe.

L'équipe de suivi technique, qui dépend de la Direction régionale de l'environnement (Diren), comprend également des membres de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et deux vétérinaires.

Balou, un mâle de 6 ans, a été lâché le 2 juin 2006 dans les Pyrénées dans le cadre d'un plan d'introduction de cinq ours slovènes contesté par de nombreux éleveurs pyrénéens et des élus locaux.

Source : Romandie

Commentaires