L’Ours et la Chasse

La Chasse et l'oursDessin de F'Murrr dans "Eloge de la Pentitude."

Stéphan Carbonnaux aborde un sujet de saison : la chasse ; mais plus particulièrement "La chasse et l'ours", un sujet primordial qu'en on évoque la sauvegarde de la population d'ours dans les Pyrénées.

Chasser dans un pays peuplé d’ours est possible avec une protection de l’animal. Cependant, dans les Pyrénées, de gros efforts restent à faire tant certaines pratiques cynégétiques sont incompatibles avec la tranquillité de l’ours et de la faune.

«Mes plus beaux souvenirs de chasse, c’est quand l’ours vivait dans la montagne. Il était là comme les tempêtes en Bretagne.» (Un chasseur aspois)

La chasse est très souvent regardée en France et ailleurs comme la cause majeure de disparition de l’ours et de bien d’autres espèces animales. Pourtant. «Si les biotopes de l’ours sont très largement intacts depuis les Rhodopes jusqu’aux Tatras et même jusqu’à l’Oural, ce n’est pas seulement grâce à la dynamique de cette espèce, c’est aussi grâce à la conception de la chasse dans cette zone qui reconnaît à l’ours une place privilégiée» écrivait Rudolf Rösler [« L’ours brun en Europe centrale et orientale » in Atelier sur la situation et la protection de l’ours brun en
Europe, Asturies, Conseil de l’Europe, mai 1988.]

Au mois de mai dernier, un chasseur de Kocevska Reka (Slovénie) faisait cette remarque rapportée à nous qui avions "loué" un des miradors qu’il gère : «Je ne comprends pas pourquoi les Français viennent voir les ours chez nous, leurs chasseurs les tuent.» Une telle remarque démontre l’attachement, réel, qui est parfois une véritable fascination, des Slovènes et des chasseurs de ce pays aux ours. Elle illustre aussi la puissance déformatrice des informations médiatisées qui empêchent toute compréhension d’un problème plus complexe.

Stéphan Carbonnaux

Lire aussi :

Lire la suite : Chasse et ours : les dangers de la chasse pour l’ours

Extrait du "Rapport historique et prospectif sur la protection de l'ours dans les Pyrénées"  commandé par FERUS à Stéphan Carbonnaux.

Commentaires