Bons baisers de l'ours de Bruges

Bons baisers de l'ours de BrugesCarte postale de l'ours de Bruges

Mon Cher L.,

Ici à Bruges, on fête les 30 ans de la mort de Jacques Brel. Encore un belge. Parrait qu'ils ont du succès chez vous. Ici on dit que c'est à cause de l'humour et de l'autodérision. Tu connais ?

Nous avons fait du cuistax à la mer. Tu aurais vu la tête des gens : 4 ours à Zee Bruges. Maintenant nous sommes attablés, l'ours Camille, Néré, le petit ours et moi à la terrasse du café " 't Brugs Beertje" le long d'un canal de Bruges, à 50 mètres de l'entrée du Béguinage. On mange plein d’anguilles au vert, de stoemp, de waterzooi et des laquements, ça change des tripes. Camille boit du lait de chèvre avec du miel. Néré et moi, nous buvons du champagne Ours de Brugesen pensant à toi et à tes rumeurs. On se marre bien. Et pas n'importe quel Champagne. Le "Brugs Beertje" du domaine Yves Delporte. "L'ours de Bruges" si tu préfères. Sur la capsule - je sais que tu collectionnes les tâches de sang et les liens. Collectionnes-tu les capsules de chamapagne ? - sur la capsule disais-je, la tour du marché de Bruges et un ours tenant le blason de la ville avec le texte "Make-a-wish BRUGGE/BRUGES Make-a-wish BELGIE/BELGIQUE". Nous avons donc fait un voeu d'ours. Un voeu, celà ne se dévoile pas...

Nous venons de visiter "La loge des Bourgeois", une grosse maison flamande typique de Bruges. Je t'explique : Dès le XIVe siècle, La loge des Bourgeois (Poortersloge) était le rendez-vous des notables bde Bruges ainsi que le lieu de réunion de la noble et sportive société "De Witte Beer" (L'Ours = beer) qui se donnait pour tâche, entre autres, l'organisation de L'Ours de Bruges dans le blason de la villejoutes et de tournois. Dans un niche de la loge se dresse sur deux pattes l'ours de Bruges "Beertje van de Loge", premier "citoyen" et mascotte, comparable au "Manneken Pis" de Bruxelles : Lors de certaines fêtes, on le revêt d'un costume de circonstance. Cet ours, qui figure aussi dans les armoiries de Bruges serait, selon la légende, le seul être vivant qu'ait rencontré Baudouin Bras de Fer (NDLB : véridique !) lorsqu'il prit possession de son domaine encore sauvage et désolé. C'était au IXe siècle. C'était plein d'ours ici, tout autour de Bruges. Aujourd'hui, la Loge des Bourgeois abrite les Archives de L'Etat.

Nous lisons ton journal en ligne dès qu'on trouve une connexion wifi dans les bois. Y'en a pas beaucoup par ici, mais on se faufile entre haies et élevages de cochons. On a "empruntés" 2 gorets, pour gouter. Ils sont beaucoup plus difficiles à pelêr que les tarasconnaises, la peau est plus grasse et épaisse, à cause de l'herbe sans doute. Ici, ils ne sont pas remboursés. Quels pingres alors. Reste bien où tu es !

Ici à Bruges, les gens nous semblent intelligents : les moutons sont tous vaccinés depuis bien longtemps et de jour, ils savent faire la différence entre un cochon et un ours, pas comme en Ariège. Pourtant, on en a vu des bourrés aussi, mais à la bière. Je te recommande la trappiste, cela rend aimable. Tu es toujours aussi raciste il me semble. Après l'invasion les plombiers slovènes tu t'en prends à un des gars d'ici ? Pas très marrant je trouve. Cette semaine, il y en a un autre comme toi qui a dévissé son billard, en Autriche. Pas une grosse perte.

D'ici, on ne voit pas le Pic de Merdanson, rien que de noires clochers, et pas questions de monter dessus, y’a trop de monde dedans.

La rumeur de L'Ours de Bruges dans le journal PyréniaisQuoi de neuf là haut ? Je massacre toujours autant ? Il parait que tu t'embrouilles les pinceaux avec les traces de pas et l'écartement des dents : canidés, ursidés, lynx. Tes vraiment pas meilleur biologiste que journaliste, mais au moins tu es tenaces. Après un ours, un chien, un loup, un lynx, maintenant c'est deux ours. Toutes les hypothèses y passent. Un vrai travail de scientifique, tes rumeurs. Appelle Claude A., il t’aidera.

Sans blagues, là tu délires, une ourse suitée avec un petit qui a "pradé" chez Bernard ! Encore surement ce sauvage de Carbonnaux qui à largué une copine à maman. Tu débloques mon bon L. Et puis arrête d'utiliser des conditionnels et des imprécisions avec tes rumeurs "Il semblerait que...", "la trace ressemblerait à...", "Il semble de plus en plus évident qu'il s'agisse de" etc. On a l'impression que tu paniques à l'idée que je réintroduise des femelles en Béarn ? Arrête, tu m'exites ; c’est mon droit après tout, c’est de mon âge maintenant.

Es-tu toujours en froid avec les alpinistes, les écologistes, les touristes et les experts ? D'ou te viens cette vanité ?  Compare ton cursus et le leur. Pas évident que tu assures aux exams mon pote. Mais une foi que tu as pris quelqu'un en grippe, même si ce qu'on te dit est l'évidence même, tu continues à raconter n'importe quoi.

Ton feuilleton "Drame dans la montagne" continue, il parait : une femelle ourse en Béarn, la dernière ourse pyrénéenne. La lignée, telle le phénix de Sesques renaitrait de ses cendres. Une bonne nouvelle ! Tu pourras la chouchouter, lui trouver un mari. Tu penses à moi j'espère, le plus jeune et beau mâle de la bande, plein d'avenir. Eh! Déconne pas. Elle est pour moi, cte p'tite.

La battue administrative (comme au bon vieux temps ! Nostalgique ?) aux sangliers n'a rien donné parait-il. C'est normal, ils sont tous partis rendre une visite à Balou, pour s'excuser. Si tu vois Balou, tu lui serreras la pince pour moi. La bonne, hein, pas celle que l'instinct pervers à troué.

Parait que t'as trouvé un vétérinaire qui a dit que ce n'était ni un chien, ni un loup, ni un ours. Ni un lapin, ni un canard a rajouté le maire de Bruges (c'est un marrant celui là, faudra penser à un jumelage.) Plus que le lynx alors ! As-tu montrés l'écartement de tes dents, histoire de vérifier que tu ne te garoutises pas les nuits de pleine lune ? Un nouvel ovicide par un psychopate tarbais à la une de la Dépêche ! Ce serait marrant pour toi. Enfin la gloire et la reconnaissance mondiale ! L'Hannibal Lecter des Pyrénées vivantes !

Faudra que tu me présentes celui qui m'a traité de "bête velue" et de "vorace", je vais lui faire passer l'envie de remonter en estives. J'ai des relations tu sais, j'ai des amis en Roumanie et en Sibérie qui en ont bouffés pour moins que cela. Ah oui, ces histoires là, tu les connais, je les ai lu sur K.. Et ton troisième petit boulot de pigiste chez les alpinismes, ça boume ? Tu es toujours tout seul pour publier tes salades ? Ils ont encore des visiteurs ? Parce qu'on m'a dit que sur les listes Yahoo, tu faisais fuir tout le monde à poster comme un malade tes liens pourris. Enfin, si cela t'amuses..., faudra que je t'explique qu'un lien vers ton journal à partir d'un site pourri ne rapporte pas même une myrtille, mais bon, tu as la foi.

J'aurais de mauvaises manières à ce qu'il parait ; je me comporterais comme un ours sauvage 
mal éduqué ! Ce n'est pas à toi qu'ils ont flingué la mère alors qu'elle faisait mon éducation. A propos de mère, téléphones à la tienne, tu la négliges, tu bosses trop le soir. Va voir des amis à la place, change un peu de milieu, sort, va draguer des meufs sans laine au lieu de crapahuter au cul des brebis dans le brouillard à expertiser les charognes pour envoyer des photos de cadavres à la presse locale.

A propos de cadavres dans les placards, toujours employé chez "Tarbes & Lourdes Réunis", salades en gros ? Ils vendent encore, où juste pour les pèlerins ? Médecin légiste ! Tu as raté ta vocation, conducteur de car pour zollandais, c'est pas un métier !

Parait que tu cherches mes poils et mes étrons partout. Ne serais tu pas un "journaliste à problèmes toi" ? Que dit ton psy ? Délire paranoïaque ou bipolaire psychopathe ? Que devient le grand complot : "on nous cache quelque chose", "l'ETO ne dit pas tout" et les lâchers de femelles par hélicoptère... ? J'te taquine !

Parrait que Didier est venu avec toi dans la montagne, qu'il n'y a plus assez de business à faire avec l'ours et les vautours et que maintenant, les affaires, c'est avec les russes et les chinois qu'il trafique. Qu'y fasse gaffe, y'a des ours là bas, et des gros, pas des dégénérés comme par chez nous.

J'ai appris la dernière, t'es con quand même. Il parait que j'ai déjà fait un petit. Et je me l’aurais élevé où ? Dans mes bourses ? Tu as déjà essayé de mettre 500 grammes de haché dans des c... d'ours. Essaie seulement ! Si jamais tu me traites de gouine, je te fais passer l'envie d'écrire. Sur ce, on commande une petite sœur à ta santé. Et bonjour aux indiens de la réserves de la part de l'Ours de Bruges. Si Francis est déjà descendu d'Estives, offre lui le "bêêêêstes of du Génie des Alpages", celà lui fera plaisir.

Salut hein biloute !

Cannellito ou Cannellita, va savoir (viens voir)
Mohican pour les intimes.

Lire la suite logique de l'ours de Bruges : "Bernard Allegre, l'éleveur de Bruges ne sera pas indemnisé"

Commentaires