Pascal Étienne et Jean Lauzet : L’Ours brun Biologie et Histoire des Pyrénées à l'Oural

Par Pascal Étienne et Jean Lauzet

Unique en son genre, cette monographie de Jean Lauzet et Pascal Etienne est promue à devenir la référence en la matière, car elle synthétise pour la première fois toutes les connaissances actuelles publiées à travers le monde, et développe le statut complet de l’Ours des Pyrénées. Elle intègre de très nombreux documents photographiques, dont certains absolument novateurs, réalisés pour la quasi-totalité en Europe, voire dans les Pyrénées, ce qui représente une grande particularité de cet ouvrage. Ce livre inclut également une multitude d’anecdotes vécues par les auteurs sur le terrain, en France comme dans les pays voisins.

Préface de Stephan Carbonnaux

Le poète et photographe français François Merlet se demandait si les enfants ne pourraient pas reconnaître sa silhouette sans jamais l’avoir apprise. Pour l’artiste suisse Robert Hainard, voir un Ours était à la fois un rêve fabuleux et une nécessité de l’existence normale. Le roi Boris III de Bulgarie considérait qu’une forêt sans Ours n’était pas une vraie forêt. Chez les peuples de chasseurs sibériens, l’Ours fut vénéré comme un dieu. Car l’Ours brun est bien cet animal roi de l’Eurasie et de l’hémisphère nord qui nous fascine par sa proximité d’avec notre genre humain, sa puissance inégalée, et osons le dire par son intelligence. Le Brun a reculé devant les assauts de la civilisation néolithique, la nôtre, son agriculture, ses moutons et ses chèvres, ses immenses déforestations et son éradication imbécile de tout ce qu’elle ne comprend pas, mais il est toujours là. On s’étonnerait presque qu’il subsiste 200 à 250 000 ours bruns au monde, répandus des toundras arctiques aux régions désertiques.

La monographie qui paraît aujourd’hui s’inscrit dans la veine des ouvrages de fond de Marcel Couturier (1954), de Jean-Jacques Camarra (1989) et de Gérard Caussimont (1997). Si Pascal Etienne est déjà connu pour ses ouvrages sur diverses espèces de mammifères, Jean Lauzet sort aujourd’hui du bois, avec l’estime des naturalistes des Pyrénées occidentales qui savent quelle passion indéfectible il nourrit pour l’Ours et quelle activité bénévole il déploie en défense des Mohicans et du renforcement de leur tribu.

«L’Ours brun d’Europe» est essentiellement un ouvrage consacré à la biologie de l’Ours, fourmillant de renseignements précis sur la vie de l’animal, dans tous ses aspects, appuyés par les connaissances les plus récentes, le tout servi par une riche iconographie de terrain. On sera par exemple très instruit sur la nourriture de l’ours brun, avec force détails, et ses variations saisonnières. Une place de choix est également faite aux observations et études passionnantes de Valentin Pajetnov, un Russe qui consacre sa vie à sauver et étudier les oursons orphelins dont les mères ont été tuées à la tanière. Et malgré sa taille, cet ouvrage pourra prendre place dans le sac à dos du naturaliste, à l’instar de la pratique des botanistes, car il contient en outre dix-neuf fiches de terrain qui seront très précieuses au lecteur découvrant des empreintes, des poils, des crottes, des coulées, des arbres griffés, des pierres retournées, des carcasses, des nids d’abeilles détruits, des fourmilières éventrées et bien d’autres indices qui trahissent la présence du plantigrade. On notera d’ailleurs que ces fiches interpellent le naturaliste sur les confusions à éviter en fournissant des indications très pratiques.

Les auteurs ont eu également cette bonne idée d’ouvrir leurs carnets de terrain afin de partager certaines de leurs rencontres marquantes avec la bête et vous entraînent ainsi, au fil des pages, en Scandinavie - le jardin familier de Pascal Etienne -, en Italie, en Slovénie, en Russie, en Alaska et bien sûr dans les Pyrénées. Jean Lauzet fait partie de ces amoureux de la montagne pyrénéenne et de l’Ours qui ont fermé le bal et expriment avec pudeur cette tragédie. On lira ce rendez-vous émouvant sept années durant avec l’ours "Papillon", celui des amours de "Néré" et de "Cannelle" et celui du dernier automne de l’ultime ourse de lignée pyrénéenne abattue par un chasseur de la vallée d’Aspe.

L’extinction de l’Ours des Pyrénées est bien décrite et les auteurs, rappelant le manque de protection des habitats pyrénéens malgré la création du Parc national, de plaider avec raison la nécessité de réserver à cet animal de grandes surfaces tranquilles sur le modèle espagnol du Parc national de Somiedo ou du Parc national italien des Abruzzes, à contre-pied d’une société consumériste et hédoniste, celle des loisirs à tout prix,  la société du «C’est mon choix».

Pascal Etienne et Jean Lauzet ne sont cependant pas dupes de certaines situations. Ainsi, alors que les Abruzzes connaissent un "miracle économique" grâce à  l’existence de l’Ours, la population ursine, elle, est très mal en point, victime du braconnage à l’extérieur des aires protégées et d’un lourd développement touristique. Nous touchons là du doigt les dangers de l’utilitarisme : on protège l’Ours car il rapporte, mais on finit souvent par préférer un rapport encore plus fort.

«L’Ours brun d’Europe» dresse enfin l’histoire toute fraîche de la reconquête des territoires perdus dans nos pays européens dits développés, en Pyrénées bien sûr depuis les lâchers de 1996 et de 2006, mais également en Suisse et en Allemagne. Et les auteurs de noter avec justesse que sans l’apport slovène, les Pyrénées ne compteraient plus que deux mâles, alors que la population pyrénéenne était sans doute supérieure à celle de Slovénie il y a cinquante ans !

Il m’est impossible ici de ne pas penser à l’œuvre fondatrice de Robert Hainard. Réintroduire des ours, laisser la bête sauvage revenir (sans collier ni émetteur sous-cutané bien évidemment), accepter l’autre le plus irréductible à nos côtés, voilà la plus belle et la plus forte des révolutions. Une révolution au sens étymologique du terme qui a comme un avant goût paléolithique.

Stéphan Carbonnaux
Ecrivain et naturaliste, à Pau, auteur de «Le cercle rouge. Voyages naturalistes de Robert Hainard dans les Pyrénées» (Hesse, 2002) et de la biographie «Robert Hainard. Chasseur au crayon» (Hesse, 2006).

Pascal Étienne et Jean Lauzet : L’Ours brun Biologie et Histoire des Pyrénées à l'OuralL’Ours brun d'Europe
Biologie et Histoire, des Pyrénées à l'Oural
Pascal Étienne et Jean Lauzet
Editions Biotope

Le livre "L'Ours brun" est disponible à la Boutique du Pays de l'ours.

  • environ 396 pages en couleur
  • Prix TTC : 43 €
  • Couverture souple
  • Format 16,5x24 cm
  • ISBN : 978-2-914817-17-2
Commentaires