Réunion du Groupe National Ours des Pyrénées

Le deuxième réunion du Groupe National Ours des Pyrénées s'est tenue ce jeudi 18 décembre 2008 à Toulouse à la préfecture. Comme prévu, les opposants ont à nouveau boycotté le dialogue avant de dénoncer son ...absence. La préfecture a publié un communiqué. L'Ours des Pyrénées est mis au frigo jusque la prochaine réunion qui aura lieu en ... mai 2009! Il est urgent d'attendre...

Préfecture de la Région Midi-Pyrénées
Préfecture de la Haute-Garonne
Cabinet - Service Communication

Communiqué à la Presse

Réunion du Groupe National Ours dans les Pyrénées
Le Jeudi 18 décembre 2008 à la a Préfecture de région Midi-Pyrénées

Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, a installé à Toulouse le 26 juin dernier le «Groupe National Ours dans les Pyrénées», instance de dialogue au plus prés du terrain.

Le 18 décembre 2008, Dominique BUR, Préfet coordonnateur pour le massif des Pyrénées a réuni à nouveau ce groupe, dans sa nouvelle composition, structuré en quatre collèges : élus, professionnels, associations et services de l’Etat. Ce sont l’ensemble des acteurs de la chaîne des Pyrénées qui ont été invités au dialogue.

Madame Kosciusko-Morizet a demandé au Préfet coordonnateur d’animer le Groupe National Ours, en vue d’étudier les suites à réserver aux propositions effectuées par les missions d’évaluation du plan de restauration de l'ours brun, que la Secrétaire d’État avait commandées en juillet 2007. Ce travail se fera dans trois ateliers associant l’ensemble des membres du groupe intéressés par ces réflexions.

Le premier atelier travaillera sur la notion de zones de présence préférentielle pour l’ours et ainsi que sur la gestion forestière. Le second est consacré à l’étude de propositions pour améliorer la cohabitation entre les activités humaines (activités agricoles, forestières, loisirs) et la présence de l’ours.

Le dernier traitera de la gestion de la présence de l’ours : suivi de la population, gestion de crise et médiation sociale.

Le calendrier retenu prévoit la présentation des travaux réalisés à la prochaine réunion du groupe au mois de mai 2009. Les propositions qui en résulteront seront transmises à Madame la Secrétaire d’Etat au mois de juin 2009.

Rappel sur les missions d’évaluation du plan de restauration de l’ours

Dans le cadre la mise en oeuvre du plan de restauration et de conservation de l’Ours brun dans les Pyrénées françaises, lors de sa visite le 26 juillet 2007 à Toulouse, la Secrétaire d’État à l’écologie, avait annoncé quatre missions :

1) l’évaluation à mi-parcours du Plan de restauration de l’Ours et l’évaluation ab initio du Plan de soutien à l’économie agro-sylvopastorale pyrénéenne 2006-2013. Cette mission a été confiée à Alain Escafre, membre du Conseil Général de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Espaces Ruraux, et Eric Binet membre du Conseil Général de l'Environnement et du Développement Durable. Un grand nombre de personnes concernées directement par les mesures de ces plans et par les dommages d’ours, ainsi que des responsables institutionnels et associatifs, ont été rencontrés par les deux inspecteurs (autour de 200 personnes).

2) la comparaison entre les situations rencontrées dans divers pays et la formulation de propositions pour améliorer la définition des territoires de présence des ours et la gestion des populations. Cette mission a été confiée à Denis Laurens et Georges Ribière, membres du Conseil Général de l'Environnement et du Développement Durable. Des délégations composées d’élus, de représentants socioprofessionnels ainsi que de représentants de l’État se sont rendues en Espagne (Asturies) en novembre 2007, en Italie (Trentin) en décembre 2007, en Slovénie et aux Etats-Unis (Montana) en février 2008. Des rencontres avec des acteurs de terrain dans les Pyrénées ont également eu lieu.

3) une consultation d’experts internationaux pour une expertise du comportement de l’ourse Francka et du protocole « ours à problème » utilisé en France. L’ONCFS a consulté des experts autrichiens, espagnols, italiens, norvégiens et slovènes. Ils ont indiqué que le comportement de Francka était normal et n’ont pas proposé de modification du protocole français.

4) une proposition de plan d’actions pour conforter le pastoralisme pyrénéen. Le DRAF a élaboré un rapport en vue de renforcer les dispositifs de soutien à cette activité.

Les conclusions de ces missions ont été présentées lors de la première réunion du Groupe National Ours dans les Pyrénées. Les rapports sont également en ligne sur le site de l'ours du Ministère de l'écologie. C’est à partir de la matière fournie par ces évaluations, que les trois ateliers du Groupe National Ours dans les Pyrénées vont travailler.

Commentaires