Danse de l'ours, fanfare tzigane et Carnavals tout le week-end au Pays basque

Durant tout le week-end du 21 et 22 février, les carnavals continueront d'égayer les places de village, à Ustaritz avec Hartzaro, à Espelette, en Soule avec le Carnaval de Tardets, et également en Pays Basque sud.

Ustaritz s'est réveillé ce matin en musique avec les Géants de Cambo et de Baigorri, premier rendez-vous de ce samedi 21 février du Festival Hartzaro. La danse du réveil de l'Ours constituera son rendez-vous traditionnel et emblématique de ce temps fort, avant que ne se mette en ordre de marche la fanfare tzigane Vagabontu, invitée d'honneur du festival.

Il y aura donc comme un petit air de Kusturica dans les rues d'Ustaritz, où cette formation musicale sera enrichie par la présence de musiciens traditionnels basques.

Le soir verra la présentation au public de la nouvelle création du festival, "Andrearen Uzta" (La Moisson des femmes) : interprété par soixante danseurs et musiciens, ce spectacle raconte, à travers quatre tableaux, l'évolution de la danse basque tout au long de l'histoire, et plus particulièrement l'évolution de la place de la femme dans la participation et la transmission de cette expression culturelle.

Les gourmands devront attendre dimanche pour déguster les différents Txilindron, cuisinés de douze façons différentes pour le concours gastronomique, et participer au repas traditionnel du carnaval.

Plus de renseignements sur le site de l'Institut Culturel Basque ou sur le site du Festival

Du côté d'Espelette

Son carnaval est déjà bien en place dans la plupart des maisons décorées pour l'occasion mais c'est à 16h30 au marché couvert que commencera le défilé traditionnel, concocté par les associations du village.

San Pantzar devrait une nouvelle fois passer un sale quart d'heure à son procès, avant que le poteo carnaval ne vienne s'emparer de la moindre taverne.

En Pays Basque sud

A San Sebastian-Donosti et Bilbao, tous les onjets de la vie quotidienne seront utilisés pour animer dans la rue des défilés improvisés à l'occasion du Carnaval.

Ce dimanche, à Tolosa, le mot d'ordre des défilés sera de parader en chemises de nuit et pantoufles avant que la troupe des Fellinis ne mette un point d'honneur à faire danser ses habitants.

En Navarre, la journée sera marquée, comme pour Hartzaro à Ustaritz, par la "zahagi-dantza" ou danse de l'Ours : accompagnée de son maitre, la terrible bête ne devrait pas manquer de sauter sur les enfants.

Source : eitb.com

Commentaires