Jean-Claude Génot : La nature malade de la gestion

Jean-Claude Génot : La nature malade de la gestion

Préface de Marie-Claude Terrasson

Jean-Claude Génot : La nature malade de la gestion A travers son expérience professionnelle et ses voyages naturalistes, Jean-Claude Génot nous révèle l'ambiguïté de notre relation à la nature. Il nous montre comment et pourquoi la gestion de la biodiversité parachève la domination de la nature par l'homme, comment sa protection est victime de la société technicienne. Une biodiversité écologiquement correcte, acceptée et jardinée. L'intervention dans la nature dite "protégée" est un tel dogme, que laisser faire la nature semble désormais une utopie.

Pourtant l'urgence n'est pas de conserver la nature du passé, en créant des milieux ouverts faciles à entretenir. Il faut penser la nature de demain, celle des friches et des milieux boisés spontanés qui ont tant à nous apprendre sur la dynamique naturelle, celle des milieux forestiers anciens, très menacés, qui se récréent difficilement car il leur faut du temps, ce que nous avons oublié ! En fait, ce n'est pas la nature qui est véritablement malade mais l'homme, atteint par son obsession de contrôle, qui fait de la nature sa victime. Il ne faudra donc pas soigner la nature mais guérir l'homme de sa maladie obsessionnelle qui envisage la nature comme un milieu hostile à dominer et non comme un monde à part entière à respecter.

Jean-Claude Génot

Jean-Claude Génot est chargé de la protection de la nature au Syndicat de coopération pour le Parc naturel régional des Vosges du Nord. Il est co-fondateur de Forêts Sauvages, un fonds pour la naturalité des écosystèmes en France et l'auteur e très nombreux articles et de plusieurs ouvrages sur la nature.


Editions “Sang de la terre”, 239 pages
Commentaires