2438 anti-ours en Midi Pyrénées ?

Dans son article du 22 mars 2010 "Martin Malvy élu avec 67,77 % des suffrages! Midi Pyrénées, futur laboratoire de la Gauche Unie?", Bernard Pastourel écrit : "Autre chiffre remarquable, celui des bulletins blancs qui sont passés de 2616 à 5054, soit près du double. On peut raisonnablement penser que ces électeurs, issus du giron socialiste, ont refusé de voter pour une liste comprenant en son sein des «Pro Ours»", visant François Arcangeli.

J'aime bien son, bien que léger : "On peut raisonnablement penser"... Qui est "On"? Comment le journaliste d'AriègeNews arrive t-il à cette conclusion? A t-il fait un sondage à la sortie des urnes? Avec quelle  méthode scientifique? Peut-être est-ce simplement parce que le même journal a publié un article sur le pétage de plomb de quelques excités de l'ASPAP à la veille du deuxième tour. 

N'y a t-il pas d'autres raisons pour voter blanc? Selon lui, non. Pourquoi les électeurs votent-ils blanc dans les autres régions : à cause des ours bien sûr! Quoi qu'il en soit, s'il dit vrai, le raisonnement "raisonnable" de Bernard Pastourel permet d'estimer le nombre d'anti-ours en Midi-Pyrénées : 2438 ! Une analyse remarquable de légèreté qui en dit long sur ce dont il essaie de nous convaincre !

Ne pourrait-on raisonnablement penser que si la liste Malvy a eu un si bon résultat au deuxième tout, c'est parce qu'elle comportait des partisans de la cohabitation avec le plantigrade? Allez, je rigole, mais je ne suis pas journaliste moi.

 

 

Commentaires