Le festival de l'Ours de Prats de Mollo la Preste

Pendant des siècles, dans les Pyrénées, les ours sauvages erraient dans les montagnes entourant le village de Prats-de-Mollo-la-Preste. La Fête de L'ours (Le Festival de l'Ours) est une tradition annuelle qui célèbre l’ancienne relation entre les hommes et les ours. C'est la reconstitution d'une légende locale sur l’ours où au Moyen Age, les ours ne sont pas seulement une menace pour les bergers et leurs troupeaux, mais étaient considérés comme le diable incarné.


La légende liée au festival de Prats de Mollo raconte qu'un jour un ours solitaire, désireux d'un peu de compagnie féminine pour traverser les nuits froides Pyrénéennes, a enlevé une jeune bergère locale et l’a emmené dans sa caverne, désireux de lui voler son âme et sans doute sa virginité. Une équipe de sauvetage est partie à la recherche de la jeune beauté. Après de longues recherches ils l’ont finalement retrouvée saine et sauve, mais terrifiée.  La bête ne désirant pas relâcher sa promise commença une lutte terrible, tuant de nombreuses personnes avant d'être finalement maîtrisée et ramenée enchaînée à la ville.

Une grande fête fut organisée, et l'ours a été rasé à coups de hache, puis apprivoisé. En très peu de temps, l’ours est devenu une personne honorable, vivant de petits boulots.


À l'occasion de la fête de l'ours, trois jeunes hommes de Prats de Mollo se déguisent en ours noirs dans le Fort Lagarde surplombant la ville. Les ours sont vêtus de peaux de mouton cousues sur leurs vêtements et leurs visages et leurs mains sont enduits de suie pour pouvoir noircir les personnes, souvent les jeunes filles et les femmes qu’ils rencontrent.


Après trois heures de chaos, les ours sont capturés par les barbiers vêtus de blanc qui découpent les vêtements en peaux de mouton des plantigrades sur la place principale du village.

Commentaires