Le MoDem tape sur Lassalle

Jean Lassalle n'est plus l'ami de toujours

On avait eu vents d'une attitude de plus en plus distanciée de François Bayrou vis-à-vis de celui qui a réussi le meilleur score des régionales. Ce concurrent potentiel à la présidence du MoDem, récemment nommé au bureau exécutif du parti, avait jusque là résisté à toutes les souveraines colères de monsieur 18% devenu "Mr Four" (allusion aux 4% des régionales).

Nous apprenons maintenant que le MoDem désavoue l'avant-dernier député de sa formation. Dans une sortie particulièrement cinglante, Jean-Luc Bennahmias (du dernier carré des fidèles de Bayrou) se montre critique dans des termes particulièrement sévères vis-à-vis de "l'ami de François Bayrou".

Jean Lassalle, confiant son amertume à quelques proches, n'avait cependant pas souhaité mentionner publiquement ce froid entre M. Bayrou et lui. C'est M. Bennahmias qui s’en est chargé, en employant un "nous" quelque peu dédaigneux :

Parc des calanques: Jean Lassalle (MoDem) désavoué par son parti

Les opposants au futur Parc des calanques avaient voulu frapper un grand coup la semaine dernière en conviant le député des Pyrénées-Atlantiques Jean Lassalle (MoDem) à faire part en public de l'expérience négative vécue par les populations situées dans le périmètre du Parc national des Pyrénées. Un exposé qui a suscité de vives réactions au sein même de son parti.

Élu au conseil municipal de la Ville de Marseille, Patrick Zaoui a ainsi tenu à faire connaître "la position officielle et déterminée" non seulement des élus du MoDem dans la cité phocéenne mais également de leur fédération départementale en réaffirmant "leur total soutien au projet de Parc des calanques", considérant qu'il constitue "un atout formidable pour les communes concernées". Et Patrick Zaoui d'ajouter: "En aucun cas, le député Lassalle qui a pris position contre ce projet, n'a été habilité à s'exprimer en notre nom."

Une position confirmée par la direction nationale du MoDem. Selon Jean-Luc Bennahmias, vice-président du parti de François Bayrou, "non seulement Jean Lassalle confond Parc national urbain et Parc national rural, mais il n'est pas au courant de toutes les réunions de concertation qui se sont déroulées ici. Le résultat auquel nous sommes parvenus nous paraît satisfaisant, à condition que tous les points de la charte du parc soient respectés. Quant à son idée de Parc naturel régional, elle est totalement inenvisageable pour la simple raison que la région Paca n'a pas les moyens financiers d'assumer un parc supplémentaire. En revanche, Jean Lassalle a raison sur un point: quand l'administration prend les choses en mains, tout ce qui est local n'a plus de raison d'être. Et c'est sur ce volet du dossier que nous devrons nous montrer extrêmement vigilants".

Commentaires