Résultats des analyses génétiques ours 2ème session 2009 et début 2010 : Boutxy a disparu !

Résultats des analyses génétiques ours  2ème session 2009 et début 2010

Le Laboratoire d’Ecologie Alpine vient de nous envoyer le résultat des analyses génétiques effectuées sur les échantillons prélevés entre le 06 septembre 2009 et le 15 mai 2010. Sur les 48 échantillons envoyés, 13 n’avaient pas d’ADN amplifiable et 35 étaient exploitables, dont 1 d’une autre espèce (Meles meles) et 16 qui ont donné une précision à l’individu. 6 animaux différents ont été identifiés, dont 2 équipés d’un émetteur à l’époque des relevés.

Noyau Occidental

Les échantillons du noyau occidental ont permis d’identifier 1 ours mâle :

  • Cannellito est génotypé 2 fois avec certitude grâce à des poils sur la commune de Laruns (64) au mois de mai 2010.

De l’ADN de souche pyrénéenne a été relevé sur les communes de Sireix (65) et Arcizans-Avant (65) en avril 2010 mais sans pouvoir préciser l’individu. Rappelons que Aspe-Ouest et Cannellito sont tous deux identifiés de souche pyrénéenne à travers ces analyses, même si Cannellito est hybride avec un père slovène (Néré) et une mère pyrénéenne (Cannelle).

On retrouve également de l’ADN de souche slovène sur Laruns (65) aux mois de mars et mai 2010. Il s’agit très vraisemblablement de Néré, seul ours connu de souche slovène sur cette zone.

Noyau Central

Les échantillons du noyau central ont permis d’identifier 4 individus dont 3 femelles :

  • Pollen est identifiée 2 fois à Melles (31) en octobre et novembre 2009.
  • Bambou est aussi repérée 4 fois dont 3 fois à St Lary (09) et 1 fois à Melles (31) au mois de septembre.
  • Hvala est génotypée 6 fois sur Melles (31) en octobre et novembre 2009.
  • Pyros est détecté une fois sur Couflens (09) en septembre.

16 prélèvements ont mis en évidence de l’ADN d’ours slovène sur Melles (31), St Lary (09), Sentein (09) et Couflens (09) de septembre à octobre 2009 et avril 2010, mais leur qualité n’a pas permis de déterminer les individus.

Noyau Oriental

Les échantillons du noyau oriental ont permis d’identifier 1 individu mâle :

  • Balou est identifié à Belcaire (11) grâce à des poils au mois d’avril 2010.

L’ensemble de ces données confirme les indices du premier semestre 2009, sur des zones déjà connues. Notons toutefois que Bambou et Pyros ont été détectés côté français, ce qui n’avait pas été le cas lors de la première session. Cela porte à 14 le nombre d’ours identifiés côté français en 2009 et le bilan annuel met en évidence un effectif minimum de 17 animaux sur l’ensemble du massif (Andorre, Espagne, France). Aucun échantillon n’a permis de sexer les oursons de la femelle Hvala, nés en 2009.

La génétique est le principal outil qui contribue à déterminer l’effectif minimum de la population ursine sur la chaîne pyrénéenne. Néanmoins, il est couplé à l’analyse des tailles d’empreintes, aux photos prises par déclenchement automatique et aux présences simultanées pour déterminer un effectif minimum sur le massif.

Après Kouky, c'est Boutxy qui a disparu. Il suffit de le demander à Philippe Lacube..., il y a du remplacement dans l'air Madame Jouanno!

Commentaires