Bouches-du-Rhône : un cheval tiré de nuit

29 décembre - Une habitante de Mallemort-de-Provence dans le nord des Bouches-du-Rhône a découvert son cheval agonisant, une balle entre les deux yeux.

(...) En allant nourrir son cheval préféré, tranquillement installé au milieu d’un pré clôturé, elle a d’abord été étonnée de ne pas le voir debout. L’animal semblait s’être allongé sur le flanc. Plutôt affalé. C’est en approchant, qu’elle a pu constater l’impensable. Le cheval agonisait depuis plusieurs heures dans cette position, une balle logée entre les deux yeux. Un coup de feu, qui ne s’était donc pas avéré fatal pour le malheureux équidé.

(...) D’après les premiers témoignages et relevés, il semble que les faits se seraient produits dans la nuit du 28 au 29 décembre. De voisins, entendus par les militaires, prétendent d’ailleurs avoir entendu des coups de feux au cours de la soirée. Deux premières détonations vers 20h30 et une dernière sur les coups des 22h30. Les enquêteurs ont découvert, en outre, des éléments troublants : des branchages coupés et posés à proximité du corps de l’animal. Peut-être pour faire glisser la carcasse du cheval abattu...

Parmi les hypothèses envisagées par les gendarmes chargés du dossier, celle du braconnage. Le cheval pourrait, en effet, avoir été tué, tout simplement, pour sa viande.

Source : Le Dauphiné

Commentaires