L'ours s'est réveillé

CERET - Hier l'ours s'est réveillé mais les trappeurs l'attendaient

La parade a débuté du côté de la fontaine des Buis, l'ours était caché dans les fossés, il a été débusqué par les chasseurs.Les festivités liées à l'ours se déroulent depuis des années dans le Haut Vallespir.

Qu'il fasse froid, qu'il pleuve ou que le vent soit de la partie, il y a toujours un public nombreux pour l'occasion. Hier avec une météo très favorable (on a pu déjeuner en manche de chemise aux terrasses des restaurants) les visiteurs étaient encore plus nombreux que d'habitude. Il y avait les curieux, les touristes d'un jour, mais aussi les habitants du village, toutes générations confondues et ceux des autres contrées où l'animal sera fêté dans quelques semaines.

Tout a commencé samedi soir avec un carnaval et des bandas, mais c'est le lendemain dimanche que le rituel de la chasse à l'ours s'est déroulé comme à l'accoutumée. Prenez deux personnages principaux, l'ours bien entendu, tout juste sorti de sa tanière et de son sommeil hivernal, puis la Rosette qui va tenter de l'aguicher pour le faire prisonnier.

Troisième élément : les trappeurs qui vont tenter de capturer l'animal lubrique pour le raser et le faire redevenir homme. On est dans le symbole, on est dans la fête et dans la tradition. Celle-ci se perpétuera à Prats-de-Mollo le 27 de ce mois, et à Saint-Laurent-de-Cerdans le 6 mars prochain.

On n'a pas fini d'entendre les pétarades de trombones et la musique entêtante de la chasse à l'ours jouée par les bandas et les coblas.
 

Denis Dupont (L'indépendant)

Il temps de sauvegarder le Patrimoine des Pyrénées. Que fait l'ASPAP?

Commentaires