Les barrages de castors aident à la gestion des eaux 



Depuis peu de temps, des castors vivent à nouveau en Belgique. Une étude de l'Université de Gand montre que les barrages de castors sur les petits ruisseaux jouent un rôle important dans la réduction des inondations.

Les barrages de castors aident à la gestion des eaux
Des scientifiques Gantois ont examiné avec un checheur italien, une série de six barrages de castors sur un affluent de l'Ourthe, la Chevral. Le bassin de l'Ourthe a aussi été étudié car on peut y trouver la plus grande concentration de barrages.

Les barrages de castors semblent jouer un rôle important dans la gestion locale de l'eau. Ils réduisent les fluctuations du débit en aval du barrage et limitent le nombre d'inondations majeures. Lorsque, à un endroit donné, une grande innondation a lieu en moyenne tous les 3 à 4 ans, après la création de barrages par les castors, cette grande innondation n’a lieu en moyenne que tous les 5 à 6 ans. Le nombre des petites inondations est, en outre, considérablement réduit.

Ces résultats appuient les recommandations que les ressources naturelles peuvent remplacer ou compléter les mesures d'intervention de l'homme pour contrôler les inondations des rivières.

Croissance de la population 

de castors

Après une absence de plus de 150 ans, le Castor fiber est actuellement bien implanté en Belgique. À la fin du 19ème siècle le nombre de castors en Europe était tombé à environ 1.200 individus en raison d’une chasse excessive. Depuis 1920, l’espèce est protégée et leur nombre a augmenté.

Le castor a à nouveau été repéré en Belgique dès 1991.  Actuellement, il y a plus de 1.000 individus dans les Ardennes, mais pas uniquemlent; on en trouve aussi en Flandre.

Les castors qui vivent en Belgique ont construit des barrages sur plus de 120 sites "castors". En Europe, l'impact des barrages de castors et l’effet combiné de plusieurs barrages sur la gestion de l'eau n'avait très peu été étudiée jusqu’à ce jour : aucune information n'était disponible avant la publication de cette étude par l’Université de Gand.

Source : Effect of beaver dams on the hydrology of small mountain streams: example from the Chevral in the Ourthe Orientale basin, Ardennes, Belgium. J. Nyssen and J. Pontzeele (Department of Geography, Ghent University, Belgium) and P. Billi (Department of Geography, Ghent University, Belgium and Department of Earth Sciences, University of Ferrara, Italy)

Contact & Informations : Professeur Jan Nyssen, Vakgroep Geografie. Tel. +32 92 64 46 23 

Commentaires