Mettre le feu pour avoir plus de gibier: qui m'explique?

Pardailhan - Mercredi, à 15 h, les gendarmes de Saint-Pons-de-Thomières qui effectuaient une patrouille à Pardailhan aperçoivent une fumée sur une crête. Un lieu très accidenté mais situé en proximité d'une forêt. Ils se rendent sur place après avoir appelé les secours qui vont arriver de Saint-Chinian. Une fois sur les lieux, ils trouvent une voiture garée à quelque 300 mètres du départ du feu. Un homme la rejoint en courant.
..

Devant l'évidence, l'individu reconnaît les faits. Il est l'auteur de cet incendie. En fait, cet homme de 39 ans, demeurant à Saint-Chinian et chasseur dans une équipe de Pardailhan va expliquer aux gendarmes qu'il a voulu tout simplement, «nettoyer les lieux pour favoriser la prolifération du gibier en vue de la prochaine campagne de chasse».

Il n'aurait pas cherché à "détruire" quoi que ce soit mais simplement à rendre le terrain au lieu-dit Pardailho plus propice à la chasse des animaux. Un hectare de broussailles a été détruit.

En revanche, quand il s'est attaqué aux broussailles et autres genêts très secs en cette période, il n'a pas tenu compte du fort vent qui soufflait sur place. Il aurait pu déclencher un grave incendie. L'individu a été placé en garde à vue à la gendarmerie de Saint-Pons. 

Il apparaît qu'il s'agit bien d'un chasseur qui a fait cela uniquement pour son loisir et non comme certains, histoire d'observer le travail des pompiers. 

Il sera convoqué dans les prochains jours devant le tribunal de Béziers pour s'expliquer sur ces méthodes de gestion de la faune sauvage.

Source : Midi Libre

Le journaliste croit-il les salades que lui raconte ce petit écobueur... peu futé?

Commentaires