Cyberaction : Parlez de l'ours

L'office du tourisme du Haut-Couserans réalise une enquête, un jeu concours, sur nos envies touristiques dans les Pyrénées.

J'ai donc reçu un courriel (une campagne d'-emailing) m'invitant à participer : mes loisirs les intéressent!

Cyberaction : Parlez de l'ours au jeu concours Ariège-Pyrénées
Vous aimez l’Ariège, son environnement naturel remarquable et préservé ? Vous adorez les randonnées au pays de l’ours, respirer sa présence dans les forêts, l’œil aux aguets de traces du plantigrade. En effet, "Une forêt sans ours n'est pas une vraie forêt" disait Robert Hainard. En celà, la montagne pyrénéennes est unique en France ! l'Ours fait partie de notre patrimoine!

Si vous avez séjourné ou pratiqué cette activité dans le Haut-Couserans, nous vous invitons à répondre à ce questionnaire afin de mieux connaitre vos attentes, de mieux y répondre, et de mieux valoriser notre territoire."

Jouez aussi ! Parlez de l'ours qui a tout à y gagner !

Vous rêvez ! Le texte original de cette annonce était « Vous aimez l’Ariège, son environnement naturel remarquable et préservé ! Vous adorez pratiquer des loisirs sportifs de nature, à pied, à cheval, à vélo, en canoë et bien d’autres activités! C’est vrai il y’en a pour tous les goûts.

Si vous avez séjourné ou pratiqué une activité dans le Haut-Couserans, nous vous invitons à répondre à ce questionnaire afin de mieux connaitre vos attentes, de mieux y répondre, et de mieux valoriser notre territoire."

Comme pour tous les sites web qui traitent du tourisme en Ariège, l'ours est absent du site de l'Office du tourisme du Haut-Couserans.

Pascal Alard lors de l’Assemblée Générale de l’ASPAP, de 2006 : « Il faut se demander quel peut avoir l’impact de l’ours dans l’économie locale. Dès les premiers incidents liés à la réintroduction de la population urcine, les touristes apeurés ont changé de destination ».
 
Ce n'est pas ce qui apparaît dans les statistiques départementales : 200 millions d'euros de dépenses
touristiques sont injectées chaque année dans l'économie ariégeoise pour 9,7 millions de nuitées. Entre 2004 et 2007, on constate au contraire une nette augmentation : les chambres labelisées (+8,5%), les meublés (+16,7%), les résidences de tourisme (+172,5%).

Pascal Alard à une lecture très dogmatique des statistiques. L'ours n'attirerait-il pas le touriste, comme il le fait en Suisse, en Espagne, en Italie, en Slovénie ? Mais tout le monde sait que l'ours est persona non grata en Ariège dans les dépliants touristiques,les offices du tourisme, les sites web officiels et le parc régional où l'on retrouve le système Bonrepaux.
 
Accompagnés de passionnés ou d’experts, partons ensemble, en toute convivialité, découvrir les mille et une richesses des Pyrénées Ariégeoises”  annonce l’édito d'un folder du PNR des Pyrénées ariégeoises.

Faites comme moi, promenez-vous dans les Pyrénées. Je n'y suis parti que deux jours cet été, et j'ai vu l'Ours pendant plus d'une heure. Même avec Bonrepaux, c'est possible !

Jouez aussi ! Parlez de l'ours qui a tout à y gagner !

Commentaires