Espagne un approvisionnement naturel suffisant pour l'ours et les vautours

Un nouveau décret important pour les vautours

Madrid - 11 Novembre 2011

Le Conseil espagnol des Ministres a voté un décret qui autorise le nourrissage des vautours et des ours brun avec des sous-produits animaux non destinés à la consommation humaine. C'est une bonne nouvelle pour ces animaux sauvages après les années difficiles suite à la mise en œuvre de la directive CEE numéro 1774/2002 ayant pour objet la lutte contre l'Encéphalite Spongiforme Bovine (ESB).

Ce nouveau décret applique la nouvelle réglementation européenne qui élargit les possibilités de nourrissage des animaux nécrophages. Son objectif est de fournir "un approvisionnement naturel suffisant pour plusieurs espèces animales menacées telles que la Gypaète barbu, le Vautour moine, le Vautour fauve et l'Ours brun".

Il décrit les exceptions concernant l'enlèvement et la collecte des cadavres d'animaux, ouvrant de nouvelles possibilités pour déposer des animaux morts dans des charniers clôturés.

D'autre part, le grand gibier tué par des chasseurs ou le bétail mort dans des élevages extensifs pourront être laissés sur place dans certains secteurs non clôturés désignés par les communautés autonomes. Ces cadavres n'auront plus systématiquement besoin d'être enlevés, sous réserve que soit respectée une série de prescriptions techniques et sanitaires (comme des tests de certaines encéphalopathies spongiformes transmissibles chez les bovins, ovins et les chèvres).

Le 13 juillet 2011, la Conferencia Sectorial de Medio Ambiente avait approuvé le document intitulé "Directrices técnicas para la gestión de la alimentación de las especies necrófagas en España", complémentaire au présent décret, qui aidera à l'application pratique de celui-ci.

La SEO/BirdLife souligne que ces nouvelles règles permettront aux agriculteurs de réduire leurs coûts en éliminant les dépenses liées à la collecte et au traitement des cadavres.

Sources

Commentaires