Rétrospective de la gestion par l'Etat du loup en 2012 en France

Liste des loups tués en : 2014 - 2013 - 2012

Historique des arrêtés et décompte des loups prélevés en France en 2012, Dernière année du PANL 2008-2012 - (tirs officiels, braconnage, empoisonnement).

Vous disposez de plusieurs autres possibilités pour consulter les informations sur le loup en France.

oOo

2 janvier - Un arrêté permet le tir de 2 loups pour la période 2011-2012 dans le cadre de tirs de défense. Ces droits seront « imputés » du plafond 2012 qui doit encore être décidé. (NDLB : 9+2=11)

30 janvier - Le cadavre d'un loup braconné, tué de deux balles avait été découvert par un promeneur, dans la forêt communale de Bedoin, dans le mont Ventoux (Vaucluse). (1er loup /11 loups "à prélever")

16 mars - Un arrêté assouplit les conditions de mise en œuvre des « tirs de défense ». Cet arrêté autorise la réalisation de tirs pour des troupeaux situés « à proximité d’un troupeau ayant subi une attaque ». De plus, l’Etat évoque à nouveau dans cet arrêté la notion de « troupeau reconnu comme ne pouvant être protégé », permettant dans certaines zones le tir de loups en cas d’attaque sur des troupeaux laissés sans protection.

30 avril - Collision avec un loup en Clarée le 22 décembre 2011: l'analyse toxicologique revèle que l’animal avait été préalablement empoisonné. Ce loup mort en 2011 est comptabilisé en 2012. (2ème loup /11)

Gestion du loup 2012-2013 en France10 mai - Deux arrêtés sont publiés au journal officiel. Ils fixent les prélèvements de loups à venir :

  1. Le premier arrêté fixe à 11 le nombre de loups pouvant été tués en 2012-2013 Le protocole d’intervention 2012-2013.
  2. Le deuxième arrêté, fixe les douze départements dans lesquels cette réglementation s’applique : Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Drôme, Isère, Pyrénées-Orientales, Savoie, Haut-Rhin, Haute-Saône, Haute-Savoie, Vosges et Var.

6 juin - Tir de
 prélèvement du 6 juin 2012 à Utelle (Alpes-Maritimes). (3ème loup / 11)

10 août - Autorisation de tirs de défense dans les Hautes-Alpes à Saint-Etienne-en-Dévoluy, Saint-Disdier-en-Dévoluy, Nevache et Val des Prés.

16 août 2012 - Autorisation de tirs de prélèvement d'un loup dans le Var (camp militaire de Canjuers, communes d’Aiguines, Châteaudouble, Comps-sur-Artuby, La Roque-Esclapon, Montferrat, Mons et Seillans. Cette opération est valable durant 1 mois (du 19 août au 19 septembre).

23 août - L'estimation des effectifs de la population de loups en France est mise à jour. Eric Marboutin ONCFS : "On dénombre aujourd'hui 250 loups, répartis sur une dizaine de départements, contre seulement deux spécimens il y a vingt ans. "Grâce aux protections dont ils font l'objet et au développement des forêts, les effectifs de loups augmentent de 15 % par an en moyenne."

24 août -  Autorisation de tirs de prélèvement d’un loup dans les Hautes-Alpes (Communes de Agnières-en-Dévoluy, Saint-Etienne-en-Dévoluy et Saint Disdier-en-Dévoluy).

30 août - Autorisation de tirs de prélèvement d'un loup dans les Alpes-de-Haute-provence.

6 septembre - Autorisation de tirs de défense en Lozère. Le préfet de Lozère a utilisé pour la première fois la notion de "troupeau ne pouvant être protégé" pour autoriser des tirs de défense (éventuellement létaux) alors que les troupeaux concernés ne sont pas réellement protégés.

7 septembre - Autorisation de tirs de prélèvement d'un loup en Haute-Savoie (Massif de Bornes-Aravis-Tournette, sur les communes d’Entremont, Le Grand-Bornand, Le Reposoir, Les Clefs, Montmin, Serraval, Talloires et Thônes du 7 septembre au 6 octobre 2012).

7 septembre - Tir de prélèvement d'une louve le 7 septembre 2012 à Bayons (Alpes de Haute-Provence) (4 ème loup / 11).

17 septembre - Un chasseur mandaté par un éleveur tue une louve à Montmin (Haute-Savoie, massif de Bornes-Aravis-Tournette) (5 ème loup/11). L'autorisation de prélèvement d'un loup en Haute-Savoie est suspendue.

23 septembre - (suite du 6/9) Le préfet de Lozère autorise 6 exploitants frappés officiellement par des attaques imputables au loup sur le Causse Méjean à effectuer des tirs de défense jusqu'au 8 octobre. 

24 septembre - L’arrêté préfectoral de tir de prélèvement d’un loup dans les Hautes-Alpes sur les communes d’Agnières en Dévoluy, Saint Etienne en Dévoluy et St Disdier en Dévoluy du 24 août a été prolongée d’un mois, soit jusqu’au 26 octobre 2012.

8 octobre - Deuxième autorisation de tir de prélèvement dans le Var (toujours dans le camp militaire de Canjuers). La première qui a eu lieu entre le 19 août et le 19 septembre n’a rien donné. Le préfet du Var n’a pas changé la liste des communes où tuer un loup est autorisé (Aiguines, Châteaudouble, Comps-sur-Artuby, La Roque-Esclapon, Montferrat, Mons et Seillans). Cette nouvelle opération est valable jusqu’au 8 novembre.

19 octobre – Le préfêt de l’Ardèche autorise un éleveur à recourir aux tirs de défense contre le loup en cas d’attaque de son troupeau. Jusqu’à présent, seuls les tirs d’effarouchement avaient été autorisés.

5 décembre - Le préfet du Var a pris un troisième arrêté ordonnant un tir de prélèvement de loup afin de protéger les troupeaux qui pâturent sur le secteur de Canjuers. Il permettra un tir de prélèvement de jour comme de nuit entre le 5 décembre 2012 et le 4 janvier 2013 sur les communes d’Aiguines, Chateaudouble, Comps-sur-Artuby, La Roque Esclapon, Montferrat, Mons et Seillans.

19 décembre - Réunion du Groupe National Loup à Lyon, en l'absence de Christophe Castaner et de la ministre Delphine Batho. La réunion du GNL ressemblait plus à un exposé qu’à une réunion de négociation. A retenir :

  • Les prélèvements pourraient être effectués en fonction des dégâts sur les troupeaux, avec moins de démarches administratives
  • Mise en place d’une "cellule spéciale d’intervention de proximité" (représentants de l'ONCFS, louvetiers, chasseurs,éleveurs volontaires) pour répondre à la demande des éleveurs qui ne désirent pas perdre du temps à tirer sur les loups et qui désirent se consacrer à leurs exploitations.
  • Activation de la cellule par le préfet en ZPP (pas en zones récement colonisées par le loup) où il y a eu des attaques (année N ou N-1)
  • Pas d’intervention dans le coeur des parcs nationaux

31 décembre - 5 loups ont été "prélevés" sur un quota de 11. Les rumeurs de braconnage dans les Cévènes vont bon train.

Rappel 2011/2012

En 2011/2012, le quota de six loups détruits, "sans nuire à l'état de conservation de l'espèce", a été atteint du fait de l'abattage volontaire et autorisé de trois loups et du braconnage de trois autres bêtes.

Dernière mise à jour : 5 janvier 2013

Commentaires