L'incitation à destruction d'espèce protégée n'est pas un délit

La plainte pour "incitation à la destruction d'une espèce protégée" déposée contre José Bové, qui avait prôné sur une radio de "tirer sur les loups", a été récemment classée sans suite par le parquet de Mende.

Cette plainte avait été déposée débuté août par l'Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) après des propos tenus le 17 juillet par le député européen d'Europe Ecologie les Verts (EELV) sur les ondes de Radio Totem. "Pour moi, les choses sont claires: si le loup risque d'attaquer un troupeau, la meilleure façon de faire, c'est de prendre le fusil et de tirer", avait déclaré M. Bové. "On peut pas dormir la nuit avec la menace du loup. Ce qui se passe dans les Alpes est absolument intenable pour les éleveurs et si cette menace risque d'arriver ici dans les Cévennes, ça va être intenable encore", avait-il ajouté.

On le savait déjà : "Il n'y a pas d'infraction pénale. Le délit de provocation d'un crime ou d'un délit n'existe pas pour les espèces protégés", a expliqué le procureur Samuel Finielz.

Il n'y a plus qu'à trouver des députés pour créer une loi...

Commentaires