Rétrospective des actualités de l'Ours en France en 2012

Dessin Ours Ariège
La commission européenne ouvre une procédure d'infraction contre la France. 

2012 : une année de transition pour l'ours, d'inaction pour le gouvernement, de réveil pour l'Europe

13 janvier – Protection : le Tribunal Administratif de Toulouse annule partiellement ou totalement plusieurs arrêtés préfectoraux d’ouverture de la chasse en Ariège car ils ne prescrivaient pas de mesures suffisantes de protection de l’ours par rapport à la chasse en battue.


16 janvier – Lobbying : Les associations FERUS et ADET interpellent Nicolas Sarkozy avant son déplacement dans les Pyrénées.

24 janvier – Lobbying - L'annulation des arrêtés d'ouverture de la chasse n’est pas du goût de Jean-Luc Hernandez, président de la fédération de chasse de l’Ariège, qui est reçu à l’élysée. On est à 3 mois des élections présidentielles. Nicolas Sarkozy, « mécontentement de voir les chasseurs maltraités » a déjà «assuré à Jean-Luc Fernandez qu'il allait demander aux services de l'Etat de faire appel du jugement.» Mais pour son élection, cela ne suffira pas.

1 mars – Extinction – L’ours disparaît des Kalkalpen (Autriche) et des Beskides tchèques.

28 mars – Des analyses génétiques réalisées du côté espagnol des Pyrénées permettent d’identifier un  nouvel ours mâle : Bonabé, nom d'un massif du versant espagnol des Pyrénées, dans la vallée de Montgarri, au sud du Parc National régional des Pyrénées Ariégeoises.

13 avril – Lobbying – Cap Ours interpelle les candidats à l’élection présidentielle.

26 avril – Pastoralisme : Véronique Estrémé et Bruno Besche-Commenge, représentants de l’ASPAP dans le Couserans (Biros) profèrent à nouveau des menaces contre l’ours. « sur le terrain, d’autres actions seront envisagées sans que qui que ce soit ne puisse plus maîtriser quoi que ce soit ».

23 mai -  Pastoralisme : la DDM allume le gaz dans le Couserans. Pour la deuxième fois, après 2010, Pépé Pedron ne retrouve pas les 40 chèvres qu’il abandonne dans la nature. Il les retrouvera. Ce n’est pas Cannelito le responsable. On est à la veille des législatives. Le lobbying continue.
 
4 juin – Les associations environnementales dénoncent le non gardiennage en Bigorre (Haute-Pyrénées) qui cause à chaque passage d’ours panique et dégâts. "Traitons les causes du problème plutôt que ses conséquences."

27 juin – L’ADET publie une analyse documentée sur la mortalité des brebis dans les Pyrénées et sur l’incidence de l’ours brun et des autres causes. 18.000 à 30.000 ovins meurent chaque été sur les 600.000 brebis présentes en montagne.
 
L’ONCFS publie son traditionnel bilan annuel 2011 du suivi de l’ours brun. L’aire de répartition de l’ours brun dans les Pyrénées marque une nette diminution, notamment du fait du retour de l’ours Balou sur les Pyrénées Centrales. La présence de 4 mâles adultes sur les sites fréquentés par les femelles adultes reproductrices et l’âge avancé de Pyros laissent supposer l’intervention prochaine de nouveaux géniteurs.

5 juillet – Europe : Dossier "Plainte contre le France pour non protection de l’Ours", la Commission reporte sa décision : "La Commission engagera une action contentieuse en cas de besoin". 

Rappellons que Chantal Jouanno avait dit en juillet 2010 « Nous ne voulions pas faire un coup médiatique en annonçant des réintroductions qui se font contre les acteurs locaux. La croissance naturelle prendra plus de temps, mais on peut espérer qu'elle passera mieux, en banalisant la présence de l'animal. » La population croît aujourd'hui au rythme d'un animal par an environ. Des animaux pourront être réintroduits si elle stagne ou baisse. Le gouvernement mise sur le remplacement de tout animal tué pour décourager le braconnage.  « L'Etat ne peut pas prendre la responsabilité de l'extinction de l'ours des Pyrénées, nous avons des obligations vis-à-vis de Bruxelles, en vertu de la directive habitats (de 1992 ».  Il faudra sans doute trente ou quarante ans pour retrouver une population viable avec cette méthode.  Au journaliste qui posait la question : « Ce rythme conviendra-t-il à la commission européenne ? », l’entourage de Chantal Jouanno avait répondu  « Oui, si la dynamique de la population est positive. C'est ce critère qui est évalué par Bruxelles. »

Or, le nombre de femelles en état de se reproduire passera en 2013 de 3 à 8. Il n’est donc pas interdit d’espérer la naissance de 8 à 10 oursons, voir plus. Si le gouvernement de François Hollande garde la ligne de conduite de Chantal Jouanno, il est inutilde d’espérer rapidement une réintroduction. Le gouvernement engrange la fécondité de Hvala et le résultat des réintroductions de 2006.

12 juillet – Un quizz vrai-faux sur l’ours sera distribué par FERUS dans les Pyrénées durant tout l’été.

1 août – Effarouchement : Par un arrêté du 1er août 2012, le préfet des Hautes-Pyrénée a autorisé "l'effarouchement" de l'ours Cannelito jusqu'au 31 octobre 2012. Cet effarouchement devra être mené par l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) sur l'alpage de Bachebirou sur la commune de Luz-Saint-Sauveur, en Pays Toy, où les troupeaux ne sont pas gardés…

21 aoûtNaissances ours 2012 : Un site espagnol annonce que l’ours brun se serait reproduit au moins deux fois cet hiver dans les Pyrénées. Caramelles aurait été photographiée avec 2 oursons. Aucune précision n’est encore donnée sur l'identité de la deuxième mère et sur le nombre d'oursons qui l'accompagnent. Il y a donc au moins 3 nouveaux oursons.

7 septembre -  Les associations membres de la coordination Cap Ours écrivent à la Ministre de l’Ecologie pour marquer leur opposition à l’arrêté autorisant l’effarouchement d’un ours pris le 1er août par le préfet des Hautes-Pyrénées. Elles le jugent illégal car il ne respecte pas les termes de la Directive « Habitats » quant aux dérogations susceptibles d’être accordées pour prévenir les dommages à l’élevage. L’article 16 de la Directive précise que les dérogations ne sont possibles à la condition «qu’il n’existe pas une autre solution satisfaisante». Or, le troupeau concerné ne bénéficie pas des mesures de protection : ni berger, ni chien de protection. C'est une lettre, pas une action en justice.

7 septembre – Lobbying – A la veille de la conference environnementale, les associations FERUS et Pays de l’Ours ADET lancent une compagne de communication à l’attention de François Hollande. Elles lui offre un portrait de François Mitterand et s'opposent à l'effarouchement de l'ours Cannellito sur une estive du Pays Toy.

11 septembre – La buvette dénonce le non gardiennage et le manque de soin des brebis en Pays Toy. Le 19 septembre, elle dénoncera l'imposture de l'AOC Barèges-Gavarnie.

14 septembre – Le WWF France publie un sondage exclusif sur les attentes des français en matière d'environnement. 71% des français sont favorables à la réintroduction d’ours.

14 septembre – "La conférence environnementale vient de confirmer la vision étriquée, passéiste et dangereuse que développe le gouvernement en matière d'environnement." declare le CPNT. Pas un mot sur l’ours ; juste la création d’une agence nationale de la biodiversité sur le modèle de l’ADEME.

17 septembre – sortie du bilan provisoire des prédations “Ours. Les prédations sont stables, malgré un nombre d’ours en hausse légère.

21 septembre - Journée internationale de la maladie d'Alzheimer, Jean-Luc Fernandez, président des chasseurs de l'Ariège n'a qu'un plomb dans la cervelle, il déclare : "L'ours est là et ça s'est toujours très bien passé. Il n'y a jamais eu de problèmes. L'ours n'a jamais été un problème à la pratique de la chasse."  Oubliés Aspe-ouest, Boutxy, Balou, Cannelle, Kouki, Mellba, Claude et les autres ours victimes des chasseurs...

26 septembre - La Buvette dénonce l'immobilisme de l'Etat dans le dossier de l'ours des Pyrénées : "La croissance naturelle prendra plus de temps, mais on peut espérer qu'elle passera mieux, en banalisant la présence de l'animal..", seul l'aspect quantitatif de la biodiversité est pris en compte, la consanguinité? Késaco?

10 octobre - Hollande, le chef de l'Etat, tout de bois, répond poliment...

8 novembre - l'ADET et le journal Métro lance l'opération de baptème de 3 oursons.

19 novembre - Sortie de la synthèse cartographique quinquennale de la présence de l’ours sur l’ensemble des Pyrénées françaises, sur la période 2007-2011.

6 décembre - Dégâts d'ours du PNP 2012 : des indemnités aux éleveurs pour 60 brebis et un bovin.

7 décembre - La Commission européenne a envoyé le 30 novembre à la France une lettre de mise en demeure, au titre de l’article 258 du Traité sur le fonctionnement de l’Union Européenne. Elle ouvre ainsi une procédure d'infraction en bonne et due forme. La France dispose maintenant d’un délai de 2 mois pour réagir et prendre des mesures rapides pour assurer la conservation de l’ours brun des Pyrénées. En jeu : les crédits européens pour les Pyrénées sont menacés. L'IPHB craint pour le pognon qui alimente la machine à gaz. L'IPHB se prend l'ours en pleine face.

17 décembre - Frédéric Nihous en colère. Il oublie que l'Europe (vous) paie pour les chasseurs et pour le pastoralisme. Enfin oublie..., il s'agit d'un mensonge par omission.

19 décembre - Le PNP tire la sonette d'alarme sur l'avenir de l'ours des Pyrénées. Dans les conditions actuelles, l'ours est condamné à disparaître à court terme.

23 décembre 2012 - Le Museum de Toulouse annonce que Cannelle sera la vedette de la grande exposition sur l'Ours qui sera programmée par le Muséum en octobre 2013. Une vedette morte... et non remplacée encore.

Dernière mise à jour le 25 décembre 2012. Dessin Ours Ariège
Commentaires