L'ourse Cannelle sera la star de l'expo

Dans le secret du laboratoire de taxidermie du Muséum, un peu à l'écart de la ville, Brian Aiello prépare Cannelle qui sera la vedette de la grande exposition sur l'Ours programmée par le Muséum en octobre 2013.

Le laboratoire a la mission de restaurer la dépouille de la dernière représentante de la race pyrénéenne. Cannelle, abattue par un chasseur en 2004, a séjourné pendant huit ans dans un congélateur de l'école vétérinaire. Le cadavre de l'ours brun avait été placé sous scellés le temps d'une longue procédure judiciaire. En avril dernier, le Muséum d'Histoire Naturelle a hérité de Cannelle et le taxidermiste Brian Aiello s'est aussitôt mis au travail. Sa mission est de donner une seconde vie à cet animal emblématique, ce qui n'est pas une mince affaire.

Cannelle qui sera la vedette de la grande exposition sur l'Ours programmée par le Muséum en octobre 2013
Cannelle sera la vedette de la grande exposition sur l'Ours
programmée par le Muséum de Toulouse en octobre 2013

Où en êtes-vous de la restauration de Cannelle ?
Nous avons prélevé tout le pelage, et nous avons mis cette peau à tremper dans une succession de bains spéciaux, afin de la réhydrater, de l'assouplir et d'enlever tous les résidus organiques. C'est une phase décisive, la qualité du tannage dépend de cette étape. Globalement l'état du pelage est assez médiocre et il y aura pas mal de zones à reprendre. La peau de Cannelle a subi beaucoup de dommages car l'animal a séjourné plusieurs jours dans la nature et les vautours avaient commencé à le dévorer. Pour restaurer les morceaux manquants nous utiliserons le pelage d'un autre ours ou de la fourrure artificielle.

Allez-vous conserver également le squelette de l'ourse ?
Le squelette a été conservé. Il va m'aider à sculpter un mannequin en polyéthylène. Cette structure sera recouverte par la peau de Cannelle. Elle doit être la plus proche possible de l'original Nous faisons des essais de peau au fur et à mesure de la construction de ce mannequin.

Dans quelle position Cannelle sera-t-elle présentée ?
Il y a eu un certain nombre de concertations à ce sujet, mais finalement on a décidé de la positionner en appui sur ses quatre pattes, la tête légèrement tournée vers la droite. Pour l'exposition elle sera accompagnée d'un ourson, dans une vitrine spécialement dédiée à l'ours des Pyrénées. Il y aura aussi le squelette de Papillon, doyen des ours du massif pyrénéen, mort de vieillesse en 2004.

La mort de Cannelle, dernière représentante de la race pyrénéenne, a fait couler beaucoup d'encre. Est-ce que cette médiatisation vous met la pression ?
Même si je peux avoir un avis personnel sur la problématique de l'ours, je le garde pour moi. Je n'ai pas particulièrement d'états d'âme par rapport à Cannelle qui est pour moi un objet patrimonial que j'ai en charge de conserver. Mais c'est vrai qu'on a un peu plus la pression car l'attente est grande. L'exposition de Cannelle au Muséum sera un événement.

 

L'expo «Ours», l'événement de 2013

le Muséum de Toulouse prépare une grande exposition sur l'ours qui aura lieu d'octobre 2013 à juin 2014 sous le titre «Ours, mythes et réalités». Cette exposition a été décidée lorsque le Muséum s'est vu confier la dépouille de Cannelle en avril dernier. Le Muséum proposera une exposition sur huit espèces existant dans le monde. L'exposition s'annonce comme l'événement muséographique de la fin de l'année 2 013. Cannelle y sera exposée pour la première fois.

Source : DDM

Commentaires