Les hirondelles attaquent toujours dans les Pyrénées

Après les loups, les ours, les vautours, les marmottes, les aigles, les renards, les corbeaux, voilà que les hirondelles s'y mettent. Quelqu'un peut-il vite téléphoner à Kairn, pour mettre le fin limier sur la piste de ces nouveaux prédateurs déviants ?

A la manière de LD, par Roger MATHIEU

Une hirondelle attaque en piqué
Une hirondelle attaque en piqué
Une première en Ariège : on n’avait jamais vu ça et Gilbert LASSALLE le berger de la cabane de Narbes, au dessus d’Etsaut n’en revient toujours pas.

Il raconte encore tremblant, l’attaque d’une trentaine d’hirondelles sur son troupeau : "Elles piquaient dessus à grands coups d’ailes, en criant, elles passaient et repassaient au-dessus des pauvres bêtes, le bec grand ouvert : c’était terrible !” et de poursuivre : “Affolées les bêtes essayaient de se protéger en mettant leurs têtes sous le ventre des voisines et restaient ainsi immobiles ; il y avait des mouches partout ; on aurait dit qu’elles le sentaient ”.



Le berger de Narbes avait beau frapper l’air avec son bâton, "elles attaquaient de plus belle, en rasant le troupeau”. Gilbert LASSALLE s’arrête un instant, réajuste son béret et poursuit "ces terribles oiseaux noirs étaient effrayants, ils paralysaient les brebis pour mieux les saisir ; désespéré, j’ai fermé les yeux !"J’ai entendu ma  chienne ALINE qui aboyait, puis le bruit des sonnailles et plus rien...”.

Il rallume son vieux mégot, ses mains tremblent : "J’ai ouvert les yeux et le troupeau avait disparu...". Gilbert LASSALLE a cru qu’il avait tout perdu. "J’ai cru que ces maudites hirondelles avaient dévoré mon troupeau ! La brave ALINE s’est mise à japper : elle avait retrouvé le troupeau en piteux état ; saignant de partout, piqué par des milliers de becs.

Après un long silence, Gilbert essuie une larme et montre le cadavre d’une brebis. "

 

Ce qui reste de la brebis attaquée et dévorée par des hirondelles
Ce qui reste de la brebis attaquée et dévorée par des hirondelles

 

"Nous sommes foutus !" gémit Gilbert LASSALLE en montrant les restes du cadavre. “Dites leur tout ça ! Après les ours, les loups, les vautours, les renards, les marmottes.... Voici les hirondelles ! Nous sommes foutus ; Monsieur DOLLO, faites que ça se sache!

Roger MATHIEU, 2003
LPO, ASPAS, FRAPNA

Lire aussi

Commentaires