Rétrospective de la gestion par l'Etat du loup en 2013 en France

Liste des loups tués en : 2014 - 2013 - 2012

Historique des arrêtés et décompte des loups prélevés en France dans le cadre du Plan d'Action National sur le loup 2013-2017(PANL)

Cette page reprend l'historique de la gestion par l'Etat du loup (autorisations de tirs, tirs officiels, braconnage connu et empoisonnement prouvé) en 2013, première année du PANL 2013-2017.

Vous disposez de plusieurs autres possibilités pour consulter les informations sur le loup en France.

Année 2013

19 décembre 2012 - Première réunion du Groupe National Loup à Lyon.

8 janvier 2013 - Publication d'un rapport d’une mission d’expertise relative à l’évaluation du système de suivi de la population de loups réalisé par Olof liberg à la demande du Ministère français de l’Environnement par l’intermédiaire du Comité français de l’IUCN.

3 février - Le préfet du Var a donné sa quatrième autorisation pour le tir de prélèvement d'un loup sur le camp de Canjuers.

5 février - Deuxième réunion du groupe National Loup à Paris afin de débattre des mesures du Plan loup 2013-2017. Le ministère a fait parvenir aux participants une trame détaillée.

19 février - (1/?) Une louve a été retrouvée morte en janvier 2013 dans vallée de la Gordolasque, située dans les Alpes-Maritimes, sur la commune de Belvédère. Une analyse toxicologique a permis d'établir qu'elle est morte empoisonnée.

22 février - (2/?) Un grand canidé a été retrouvé sur le territoire de la commune de Le Châtel, dans la vallée de la Maurienne. La carcasse de l'animal a été prise en charge par l’ONCFS puis acheminée au laboratoire départemental d'analyses vétérinaires. (France3). "A la lumière de l’autopsie, des analyses complémentaires toxicologiques et parasitologiques ont été demandées pour identifier d’éventuelles causes sous-jacentes ayant entraîné la mort par collision. Celles-ci ont révélé une intoxication à la Chloralose dont le fort dosage (17μg) exclu l’hypothèse d’une intoxication relais (loup mangeant une proie contaminée) et conduit à l’hypothèse d’un empoisonnement." FERUS a déposé une plainte.

23 mars - Le groupe National loup s'est réuni hier: 22 loups pourront être tués cette année. Plus Deux éventuellement si le plafond est atteint avant la fin de l'année. Le plafond sera donc de 24 loups.

18 mai - Les arrêtés le plan loup 2013-2017 sont signés. Vu le nombre d'arrêtés qui vont être pris, cette page ne va plus les lister.

19 juin - (3/24 max) Les agents de l'ONCFS tuent une louve à Duranus (Alpes-Maritimes), dans le cadre d'un arrêté de tir de prélèvement datant du 31 ami 2013. Elle allaitait 5 louveteaux. Les associations demandent qu'ils soient comptabilisés dans le cadre du plan loup.

5 août - Le tir de 2 loups autorisé dans les Alpes-Maritimes.

26 août - (4/24 ou 9/24 si l'on comptabilise les 5 louveteaux) - Un deuxième loup abbattu par un chasseur agréé sur la commune de belvédère, dans les Alpes-Maritimes.

13 septembre - La préfecture des Alpes-Maritimes a annoncé ce vendredi que les chasseurs pourraient désormais participer aux battues organisées contre le loup dans certains secteurs: "Après consultation des services déconcentrés de l'État dans les départements concernés, le ministre de l'Environnement, du Développement durable et de l’Énergie a décidé, afin d'augmenter l'efficacité des opérations de prélèvement, que les tirs pourront être effectués à l'occasion de battues au gibier (...) sur des secteurs définis par l'arrêté préfectoral autorisant le prélèvement du loup". Les associations ASPAS, FERUS, LPO, SFEPM, WWF, FNE dénoncent le retour des battues aux loups du 19ème siècle.

19 septembre - Stéphane Le Foll annonce des moyens renforcés dans la lutte contre le loup et d'importantes mesures d'assouplissement du plan loup, cela sans concertation. Lors de chasse en battues, les chasseurs pourront abattre plusieurs loups.

22 septembre - (5/24 ou 10/24 si l'on comptabilise les 5 louveteaux) - Le samedi 21 septembre à Saint-Etienne-de-Tinée (Alpes-Maritimes), des chasseurs tirent pour la première fois un loup lors d'une battue. Dans ce cas prècis, il s'agit d'une louve d'une trentaine de kilos. Rebelote le lendemain, (6/24 ou 11/24 si l'on comptabilise les 5 louveteaux): un second loup tué par des chasseurs à Beuil (Alpes-Maritimes).

28 septembre - (7/24 ou 12/24 si l'on comptabilise les 5 louveteaux) - Un jeune loup mâle a été abattu samedi matin sur la commune de Montricher-Albanne, dans le massif Thabor-Galibier, par des agents départementaux de l’ONCFS.

Dernière mise à jour : 28 septembre 2013

Commentaires