Une louve abattue le 18 juin dans les Alpes-Maritimes

Les agents de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ont tué une louve mardi soir à Duranus (Alpes-maritimes), dans le cadre du plan national loup.

Une louve abattue le 18 juin dans les Alpes-Maritimes à Duranus
Une louve abattue le 18 juin dans les Alpes-Maritimes à Duranus

Premier tir de prélèvement

Une louve abattue le 18 juin 2013 à Duranus dans les Alpes-Maritimes
Une louve abattue le 18 juin 2013 à Duranus dans les Alpes-Maritimes

La préfecture des Alpes-Maritimes a annoncé qu'une louve avait été abattue le mardi 18 juin soir, vers 21h à Duranus, à 20 km au nord de Nice. Deux jours plus tôt, une première battue dans les pré-alpes grassoises était restée vaine.

Depuis début 2013, 170 attaques (soit 690 victimes) ont été attribuées au loup dans les Alpes-maritimes. L'an passé, les Alpes-Maritimes étaient déjà le département de France le plus exposé aux prédations (2417, soit un tiers des pertes hexagonales sur l'année 2012).

Le 31 mai dernier, le préfet des Alpes-Maritimes avait décidé d'autoriser les tirs dans deux secteurs.

  • les plateaux de La Malle et de Caussols avec les unités pastorales des communes d’Andon, Le Bar-sur-Loup, Caussols, Coursegoules, Bézaudun-les-Alpes, Escragnolles, Gourdon, Gréolières, Saint-Vallier-de-Thiey et Séranon : cette zone avait déjà fait l’objet de tir de prélèvement par arrêté préfectoral du 15 avril 2013. Cet arrêté est donc prolongé.
  • Le secteur des communes de Duranus, Lantosque et Lucéram.

Le plan d'action national loup 2013-2017 prévoit de "prélever" un maximum de 24 loups. Ce loup est le troisième comptabilisé pour l'année 2013. Deux loups qui ont été empoisonnés sont comptabilisés :

  1. Sur la commune de Belvédère (vallée de la Gordolasque) le 19 février
  2. Sur la commune Le Châtel, dans la vallée de la Maurienne, le 22 février.

La préfecture précise que "les dispositifs mis en place, qu'il s'agisse d'affûts à proximité des troupeaux ou de battues, seront maintenus afin de continuer à diminuer la pression qu'exercent les meutes de loups sur les troupeaux du département."

Entre 2008 et 2012, sept loups ont été tués en France. La population de loups, revenus naturellement au début des années 1990 dans les Alpes, est en croissance constante en France et représenterait quelque 250 bêtes.

Commentaires