Canton de Fribourg: Les quinze chiens de protection ont considérablement réduit le nombre de moutons tués

Fribourg - L’engagement des chiens de protection des troupeaux diminue les pertes de moutons sur les alpages.

Le nombre de moutons tués en 2013 a diminué de plus de la moitié, passant à 23 animaux contre 55 en 2012. Toutes les attaques ont eu lieu dans le périmètre de prévention défini dans le Concept loup du canton de Fribourg. Le nombre d’alpages protégés par des chiens de protection des troupeaux est resté le même qu’en 2012 (7 alpages).

Canton-fribourgLes membres du groupe de coordination loup Fribourg se sont rencontrés le 13 novembre dernier afin de faire le point sur l’estivage 2013 et organiser la saison 2014. Les différents milieux concernés par l’apparition du prédateur dans notre canton sont représentés dans ce groupe, à savoir les organisations d’élevages et d’alpages, les organisations de la nature, les chasseurs, AGRIDEA, ainsi que les administrations fédérales et cantonales.

Le seul loup actuellement présent dans le canton est une louve qui réside dans les Préalpes depuis 2009. Entre fin mai et fin septembre, elle s’en est prise à des animaux sur cinq alpages différents et a tué au total 21 moutons et 2 chèvres. Ceci représente moins du 0,3 % des moutons et des chèvres estivés en 2013. Sur les quatre attaques ayant eu lieu sur des alpages protégés, au total six moutons ont été tués (1,5 par attaque), en comparaison à la moyenne de presque six moutons par attaque sur les alpages non protégés. Les chiens de protection ont donc considérablement réduit le nombre de moutons tués.

L’utilisation des chiens de protection des troupeaux lors de l’estivage donne du travail supplémentaire aux bergers mais permet, en parallèle, une réduction des pertes dues au loup. Une cohabitation entre les moutons et le loup est donc possible.

Pour inciter à utiliser des mesures de protection, le Conseil fédéral a décidé d’intégrer, dès 2014, la protection des troupeaux dans la vulgarisation agricole. De plus, le montant accordé augmentera de 1000 à 1200 francs par chien de protection. En 2013, au total dans le canton de Fribourg, quinze chiens de protection ont été utilisés sur 7 des 42 alpages du périmètre de prévention.
 
Communiqué de presse du canton de Fribourg, le 20 novembre 2013

Commentaires