Stratégie de conservation d'une population viable d'ours bruns dans les Pyrénées

Ours-museum-histoire-naturelleLe 7 mai 2013, le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie commandait au Muséum National d’Histoire Naturelle une mission d'expertise collective scientifique sur “L’Ours brun dans les Pyrénées.

Introduction de la 6ème partie

Stratégie de conservation d’une population viable d’ours bruns dans les Pyrénées

Pour concevoir une stratégie de conservation pertinente, il est nécessaire de définir des critères de succès s’appuyant sur des indicateurs quantifiables et permettant un ajustement des actions de conservation dans une démarche de gestion adaptative. Sarrazin et al. travaillent au développement de critères de succès des translocations reconnectant ces opérations au contexte plus large des listes rouges UICN.

L’idée est de voir comment les populations restaurées acquièrent une viabilité à long terme similaires aux populations relictuelles et franchissent « par le bas » les seuils de risque d’extinction des catégories listes rouges (IUCN 2001,2003, 2012) ainsi que les seuils en effectifs, distribution spatiale… qui leur sont associés (Sarrazin 2007, Robert et al. en révision).

Ceci doit être envisagé au niveau local (en appliquant les critères listes rouges pour une échelle régionale) mais peut l’être aussi au niveau national, continental, mondial pour évaluer l’impact des mesures de conservation sur le statut à ces échelles de l’espèce considérée. Ceci permet de replacer dans cette grille de lecture UICN le meilleur statut possible pour l’espèce à l’échelle locale, ce statut dépendant a minima de la disponibilité des habitats (annexe 2).

Retour à : Ours - Expertise collective scientifique du Muséum National d'Histoire Naturelle

Commentaires