La FNSEA et la CONF veulent déclasser le loup

Des syndicats d’éleveurs ainsi que diverses associations anti-prédateurs,  gonflés au botox, demandent en urgence dans un communiqué le lifting « du statut de l'espèce Canis lupus dans la convention de Berne et dans la directive habitats ».

Cela s’est passé à la sortie de la réunion du Groupe National Loup qui avait pour ordre du jour «  le protocole d'intervention sur la population des loups ».  Selon le monde pastoral, « l'Etat est dépassé par la situation tant dans les zones de présence historique où le nombre des attaques explose que dans les nouvelles zones colonisées ».

Ils constatent aussi que le plafond des prélèvements pour la saison 2013-014 de 24 loups n’est pas atteint, puisque 7 loups seulement ont été tués jusqu'ici, oubliant qu’il s’agissait d’un plafond et pas d’un quota ou d’un objectif.

Ils déplorent également le manque d'efficacité des lieutenants de louveterie et des chasseurs, le loup est trop malin, ainsi que le manque de professionalisme des préfêts, incapable de rédiger des décrêts innataquable par les juristes des associations qui eux ne veillent qu’au bon respect de la loi. Et là, on ne peux que leur donner raison, les décrêts étaient mals ficelés, mais je parie que cela ne durera pas, ils bossent dessus..

Les antis réunis demandent une réunion de crise avec les ministres de l'Ecologie et de l'Agriculture.  

Claude Castaner, à la tête du GNO répond

Caude Castaner, le député-maire PS de Forcalquier et président du Groupe National Loup juge que le déclassement du loup ne changera rien.  Alors qu’un rapport d'information parlementaire préconise de rétrograder le prédateur d'espèce « strictement protégée » à « espèce protégée simple », le député-maire PS de Forcalquier et président du Groupe National Loup, Christophe Castaner, estime qu’il s’agit là d’une « mauvaise réponse à une vraie bonne question ».

Masson_maret_helene
Hélène Masso-Maret (UMP)

Ce rapport d’information « Patrimoine naturel de la Montagne » a été établi en réponse à l'augmentation des attaques de loups et « à la désespérance » des éleveurs. Les auteurs sont deux sénateurs des départements des Alpes Maritimes et de Savoie, la toute souriante Hélène Masson-Maret (UMP) et André Vairetto (PS) . Selon eux, les associations de défense du loup profitent du statut du prédateur pour demander aux tribunaux administratifs de casser les arrêtés pris par les préfets. Mais pour Christophe Castaner, « il s’agit d’une proposition qui n’a aucun intérêt particulier ». Pour ma part, je pense qu'il s'agit de se montrer en ces temps électoraux. 

« Même dans le classement actuel du loup, on a des possibilités de prélèvements. La preuve, sur la période 2013/2014 on a la possibilité de prélever 24 loups et pourtant on ne l’a toujours pas fait. A moins d’imaginer que le déclassement rende l’animal un peu plus bête et qu’il ira plus facilement à la rencontre des fusils, j’ai peur que ça ne suffise pas. Ce n’est pas un problème de classement », a confié Christophe Castaner à la radio Alpes 1.

La grassoise parlementaire tire les oreilles des associations écologistes : "qui vont tellement loin dans une idéologie de sauvegarde du loup qu'on a dépassé lergement les normes. Actuellement, la population devient extrémement nuisible. Ce qui a d'ailleurs un certain nombre de conséquences au niveau écologique, notamment en matière de défrichement des zones ou seuls les troupeaux sont efficaces".

Rien qu'à la lecture de ce passage dont les arguments tirés à quatres épingles sont gonflés par le bon sens scientifique et génèrent chez moi un sourire qui me fait péter la sous-ventrière, je me dis que le rendu de ce rapport à la précision chirurgicale doit rajeunir les informations dont disposent nos politiques. Madame Masson-Maret, l'exagération est toujours visible et déforme le visage de votre rapport qui va se déglonfer comme une baudruche avec le temps. On en reparle dans 20 ans, quand le mur de la bétise se sera effondré?

Quant à la Directive Habitats, elle est européenne. Encore faudra-t-il convaincre les autres pays. Autant dire que ce n'est pas gagné. Mais autant gesticuler pour se faire voir...

Pour tirer plus les loups, vos arguments sont ravagés, tout va s'effondrer! C'est dommage vu le prix de vos travaux...

(1) Les syndicats d'éleveurs : FNSEA, FNO, Confédération paysanne, Jeunes agriculteurs.
(2) Les associations : Eleveurs et Bergers du Vercors, Eleveurs et Montagnes, Solidarité pastorale, le Cercle, la Fédération des acteurs ruraux, l'Association des bergers de Provence et des Alpes du Sud, l'Association des pâtres de montagnes.

Commentaires