La louve retrouvée à La Brigue a été empoisonnée

Découverte sans vie le 4 janvier dernier sous un pont, non loin du village de la Brigue, la jeune louve a été empoisonnée.

Louve-empoisonneeLes analyses toxicologiques réalisées par un laboratoire lyonnais viennent de mettre en évidence du Carbofuran, un puissant insecticide interdit en France depuis 2008. La louve, qui a ingurgité cette substance toxique, ne serait pas morte immédiatement.

Affaiblie, empêchée de chasser, elle aurait lentement décliné, jusqu'à peser moins de 10 kg lors de la découverte de son cadavre.

Empoisonner un loup est un délit relevant du tribunal correctionnel. Mais en l'absence d'indices tangibles, identifier le coupable risque d'être difficile.

Dans tous les cas - annonce la préfecture des Alpes-Maritimes - l'animal est décompté du quota national de 24 prédateurs (susceptibles d'être prélevés en un an). (Source : Var-matin)

FERUS porte plainte

La jeune louve retrouvée morte le 4 janvier dernier dans les Alpes-Maritimes dans un état de dénutrition très avancée a été victime d’un empoisonnement au Carbofuran, un insecticide très toxique formellement interdit en Europe depuis 2008. Le Carbofuran est souvent placé dans un cadavre d’animal, son utilisation requiert une certaine expertise du gibier et une bonne connaissance des habitudes alimentaires des espèces sauvages…

L’empoisonnement a considérablement affaibli  la louve, au point de l’empêcher de chasser pour se nourrir (elle pesait moins de 10 kg lors de la découverte de son cadavre).

Cet empoisonnement constitue un délit pour lequel FERUS va porter plainte auprès du Tribunal de Grande Instance de Nice.

Photo: DR Nice-matin

Commentaires