PIROSLIFE : Un projet LIFE+ pour l'ours des Pyrénées

La Commission européenne dégage 282,6 millions d’euros en faveur de 225 nouveaux projets relatifs à l’environnement et au climat

La Commission européenne a approuvé le 30 avril 2014 le financement de 225 nouveaux projets dans le cadre du programme LIFE+, le Fonds de l'Union européenne pour l'environnement.

Un des projets concerne l'ours des Pyrénées

Les projets sélectionnés ont été proposés par des bénéficiaires des 28 États membres et prévoient des actions dans les domaines de la protection de la nature, du changement climatique, de la politique environnementale ainsi que de l'information et de la communication en ce qui concerne les questions environnementales dans toute l’Union européenne. Ensemble, ils représentent un investissement total de quelque 589,3 millions d'euros, dont 282,6 millions seront financés par l’Union européenne.

M. Janez Potočnik, membre de la Commission européenne chargé de l'environnement, a déclaré à ce propos: «En cette dernière année de la période de programmation actuelle, le programme LIFE+ démontre une fois de plus sa capacité à fournir un soutien financier essentiel aux projets environnementaux et de protection de la nature présentant une valeur ajoutée importante pour l’UE. Ces derniers projets apporteront une contribution cruciale à la préservation, à la conservation et à l’amélioration du capital naturel européen et favoriseront une croissance durable par des investissements dans une économie à faible consommation de carbone et efficace dans l’utilisation des ressources. La réussite largement reconnue de LIFE+ et de ses projets a permis l’adoption récente d’un nouveau règlement LIFE pour l’environnement et l’action pour le climat, doté d'un budget accru, pour la période 2014-2020».

Mme Connie Hedegaard, membre de la Commission chargée de l'action pour le climat, s'est exprimée en ces termes: «Je me réjouis du si grand nombre de projets innovants présentés cette année encore. Pour les concrétiser, nous allons contribuer à hauteur de plus de 41,2 millions d'euros à un budget total de 109,4 millions d'euros. Une part sans cesse croissante des projets LIFE contribuent à l'action pour le climat, et nous voulons renforcer encore la tendance: le nouveau programme LIFE 2014-2020 consacrera plus de 850 millions d'euros à l'action pour le climat, soit environ le triple du montant des crédits actuellement alloués dans ce domaine.»

En réponse à son dernier appel à propositions, qui a été clôturé en juin 2013, la Commission a reçu 1 468 propositions. Parmi elles, 225 propositions ont été sélectionnées en vue d’un cofinancement au titre de l’un des trois volets du programme : LIFE+ Nature et biodiversité, LIFE+ Politique et gouvernance en matière d’environnement et LIFE+ Information et communication.

1) Les projets LIFE+ Nature et biodiversité améliorent l'état de conservation des espèces et des habitats menacés. Sur les 342 propositions reçues, la Commission a retenu, en vue d'un financement, 92 projets émanant de partenariats réunissant des associations de protection de la nature, des autorités publiques et d'autres parties. Portés par des bénéficiaires répartis dans 25 États membres, ces projets représentent un investissement total de 262,5 millions d'euros, dont quelque 147,9 millions seront pris en charge par l’Union européenne. La majorité des projets (79) concernent la nature et contribuent à la mise en œuvre des directives «Habitats» et/ou «Oiseaux» ainsi que du réseau Natura 2000. Les 13 autres projets sont des «projets biodiversité», une catégorie de projets LIFE+ consacrée aux initiatives pilotes qui abordent des problèmes plus vastes liés à la biodiversité.

2) Les projets LIFE+ Politique et gouvernance en matière d'environnement sont des projets pilotes qui contribuent au développement de stratégies, de technologies, de méthodes et d'instruments novateurs. Sur les 961 propositions reçues, la Commission a retenu, en vue d'un financement, 125 projets qui lui avaient été soumis par un large éventail d’organisations publiques et privées. Portés par des bénéficiaires répartis dans 22 États membres, les projets retenus représentent un investissement total de 318,5 millions d'euros, dont quelque 130,8 millions seront pris en charge par l’Union européenne.

Dans le cadre de ce volet, 33 projets visant directement à lutter contre le changement climatique et qui représentent un budget total de 109,4 millions d'euros bénéficieront d'une contribution de la Commission de plus de 41,2 millions d'euros. Les projets sélectionnés, basés en Autriche, en Belgique, en Allemagne, en Espagne, en France, en Grèce, en Italie, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Pologne, en Suède et au Royaume-Uni, sont présentés en annexe de ce communiqué de presse. Par ailleurs, de nombreux autres projets axés sur d'autres domaines auront aussi une incidence indirecte sur les émissions de gaz à effet de serre.

Parmi les autres domaines d'action importants figurent notamment les déchets et les ressources naturelles, l’innovation, l’eau et les substances chimiques

3) Les projets LIFE+ Information et communication ont pour objectif de diffuser des informations et d'amener les questions environnementales sur le devant de la scène. Sur les 165 propositions reçues, la Commission a retenu en vue d’un financement huit (8) projets émanant de diverses organisations publiques et privées de protection de la nature et/ou de l'environnement. Ces projets sont basés dans six États membres (Autriche, Chypre, Grèce, Hongrie, Pologne et Roumanie) et représentent un investissement total de 8,3 millions d'euros, dont quelque 3,9 millions seront pris en charge par l’Union.

La moitié de ces projets concernent des campagnes en matière de politique environnementale européenne. Trois projets portent sur la sensibilisation aux questions liées à la nature et à la biodiversité, et le dernier est axé sur la prévention des incendies de forêt.

Contexte

LIFE+ est l'instrument financier européen pour l'environnement, qui a été doté d'un budget total de 2,1 milliards d'euros pour la période 2007-2013. La Commission lance, chaque année, un appel à propositions pour les projets LIFE+.

Le programme LIFE se poursuivra entre 2014 et 2020 au titre du nouveau règlement LIFE pour l’environnement et l’action pour le climat. Le programme disposera d’un budget total de 3,4 milliards d'euros (prix de décembre 2013) pour la période, et comportera un sous-programme consacré à l’environnement et un sous-programme consacré à l’action pour le climat.

Pour en savoir plus sur les projets LIFE

  • Voir le résumé et l’adresse électronique de contact de tous les nouveaux projets financés au titre du programme LIFE+, ventilés par pays: MEMO/14/320  (+ annexe comprenant les projets de votre pays traduits dans la langue de votre pays)
  • Informations sur LIFE+ :

PIROSLIFE : Un projet LIFE+ pour l'ours des Pyrénées en Catalogne

PIROSLIFE : Un projet LIFE+ pour l'ours des Pyrénées en Catalogne
PIROSLIFE : Un projet LIFE+ pour l'ours des Pyrénées en Catalogne

Ce projet intitulé PIROSLIFE, du nom de l'ours PIROS, père de la majorité des oursons nés dans les Pyrénées ces dernières années a été proposé par la "Generalitat de Catalunya". L'objectif général de PIROSLIFE est de mettre en œuvre une série de mesures visant à renforcer l'avenir de l'ours dans les Pyrénées, dans le but de parvenir à un état ​​de conservation favorable pour les espèces. Il développera des systèmes de gestion pour assurer l'ours a suffisamment d'espace dans l'ensemble sans provoquer des conflits avec les activités humaines.

Le projet PIROSLIFE prévoit aussi le lâcher d'un nouvel ours mâle dans le noyau central en 2015 pour endiguer la consanguinité, ainsi qu'un renfort des aides au pastoralisme pour assurer la cohabitation.

Pour en savoir plus sur PIROSLIFE

Un autre projet LIFE, GypHelp du Conservatoire des Espaces Naturels de Haute-Savoie vise à relier les populations de Gypaètes barbus de l'Espagne à celles des Pyrénées françaises, du Massif Central, des Causses et des Alpes. La préservation de l'espèce sera assurée par une réduction des risques de mortalité, par la participation des parties prenantes, et à l'échelle européenne la promotion des solutions mises en place.

Lâcher de l'ours Pyros le 1er mai 1997 à Melles

 

Commentaires